L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Tirailleurs sénégalais : La "guerre modio" n'est pas terminée

Tirailleurs sénégalais

La "guerre modio" n'est pas terminée

 

Les tirailleurs sénégalais ne sont pas prêts de sortir de l'auberge. Ils l'ont dit au cours d'une conférence de presse organisée par le ministère de la Défense et Clapafrik (agence de communication). La guerre mondiale finie, reste la bataille pour la pleine reconnaissance de leur mérite.

 

Ils se sont battus hier pour libérer la France de l'emprise du Reich allemand. Aujourd'hui encore, ils continuent à se battre, comme si leur existence entière en dépendait. Ils, ce sont les anciens combattants, appelés Tirailleurs sénégalais. La France et les administrations avancent très lentement dans la satisfaction de leurs revendications morales et financières. Pendant ce temps, eux, sont entraînés par le poids de l'âge et de la misère sur le chemin de la mort. L'Afrique, elle, se souvient de ses fils : le 23 août de chaque année,  des hommages leur sont offerts.

Dans cette lancée, le ministère de la Défense et Clapafrik (agence de communication) organisent du 21 au 26 août, la semaine du cinéma contre l'Oubli (SEMCO). Sept jours durant, le public pourra bénéficier de projections de films de renom, réalisés à ce sujet (voir encadré) et bien d'autres activités.

Objectifs : rendre un hommage mérité aux Tirailleurs sénégalais au moyen de films leur concernant ; contribuer à la valorisation de la mémoire collective et faire ainsi barrage à l'ignorance et à l'intolérance ; plaider en faveur de la décristallisation intégrale des pensions des anciens combattants.

Pour le représentant du ministère de la Défense, le colonel Moussa Cissé  : "Tout ce que nous faisons en amont comme en aval, c'est en vue de les mettre en valeur, parce que ce sont eux qui sont concernés". Au cours de la SEMCO, il y aura des témoignages émouvants pour que l'histoire retienne les faits dont ils ne sont pas comptables, ont assuré les conférenciers. Ils ont ensuite regretté l'absence des invités de marque tels : Idrissa Soumahoro, auteur de "Petit nimprudent" (chanson populaire des années 70, dédiée aux tirailleurs), Thierno F. Sow, coréalisateur de "Camp de Thiaroye" et Zao, auteur de "Ancien combattant". Selon les organisateurs, les compagnies de transport aérien peinent à les accompagner dans leur mouvement.

 

Emile Gandèma (Stagiaire)

L’Observateur Paalga du 22 août 2007

 

Encadré

Programme des projections

 

- "Indigènes" de Rachid Bouchareb, 19 h et 21 h, jeudi 23 au CENASA.

- "Dans les tranchées  l'Afrique" de Florida Sadiki et "Les tirailleurs d'ailleurs" de Imunga Ivanga, 10 h, vendredi 24 au CENASA.

- "Les combattants africains de la Grande guerre" de Laurent Dussaux et "Tasuma" de Kollo Daniel Sanou, 16 h et 19 h, vendredi 24 au CENASA.

- "Camp de Thiaroye" de Sembène Ousmane, 20h30 et 22h30, vendredi 24 au Ciné Neerwaya.

- "L'histoire Oubliée : Soldats noirs" de Patrice Robin et "Le Tata" de Eric Deroo, 10 h, samedi 25 au CENASA.

- "Sarzan" de Momar Thiam, et "Dans les tranchées l'Afrique" de Florida Sadiki, 16 h, samedi 25 au CENASA.

- "Camp de Thiaroye" de Sembène Ousmane, 19h, samedi 25 au CENASA.

- "Indigènes" de Rachid Bouchareb, 20h30 et 22h30, samedi 25 au Ciné Neerwaya.

- "La reconnaissance" de Didier Bergounhoux/Claude Hivernon et "Droit de mémoire" de Kollo Daniel Sanou/Pierre Ernest Rouamba, 10 h et 16 h, dimanche 26 au CENASA.

- "Cabascabo" de Oumarou Ganda, 19 h, dimanche 26 au CENASA.

- "Tasuma" de Kollo Daniel Sanou, 20h30 et 22h30, dimanche 26 au Ciné Neerwaya.

 



22/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres