L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Mariam Sankara parmi les invités lors de la commémoration du 15-Octobre ?

Commémoration du 20e anniversaire de la mort de Sankara

Mariam Sankara parmi les invités

Incendie de la voiture de l'animateur Samsk Lejah, accès à la salle de conférences du Conseil burkinabè des chargeurs (CBC) refusé, ce sont entre autres événements qui ont suscité l'organisation d'une conférence de presse par le comité national d'organisation de la commémoration du 15-Octobre 2007 marquant le 20e anniversaire de l'assassinat du président Sankara. C'était hier, 3 octobre 2007, au Centre national de presse Norbert Zongo.

Mariam Sankara, la veuve du président Sankara, pourrait bien être présente à Ouagadougou pour la commémoration du 15 octobre, puisque faisant partie des invités. Toutefois, selon Me Sankara, il serait préférable d'attendre encore pour en être vraiment certain. C'était au cours d'une conférence de presse organisée hier par le comité d'organisation de la commémoration du 20e anniversaire de l'assassinat de Thomas Sankara.

L'ordre du jour de la conférence de presse était de faire le point des préparatifs de cette commémoration. Jean Hubert Bazié, Jonas Hien et Me Bénéwendé Sankara, l'ont coanimée avec Sheriff Sy, le président du comité d'organisation.

Deux faits majeurs ont suscité l'organisation de la conférence. Il s'agit tout d'abord de l'incendie de la voiture de l'artiste musicien Karim Sama, dit Samsk Lejah, président de la commission animation. Ensuite du refus verbal d'accorder au comité, selon ce dernier, la salle de conférences du Conseil burkinabè des chargeurs (CBC), quoiqu'un contrat de location ait été signé avec les responsables. "Nous ne nous attendions pas à ce coup fourré qui est en train de devenir un sport généralisé sous l'ère Compaoré", s'indigne le comité dans son discours liminaire. "Si ce sont des provocations, nous en prenons acte. Notre conviction profonde est que notre sécurité est entre les mains de ceux dont c'est le devoir et nous attendons d'eux qu'ils assument ce devoir dès lors qu'il s'avère que les menaces dont nous sommes l'objet collectivement et individuellement ne sont pas une simple vue de l'esprit", prévient le comité.

Outre ces difficultés, il y a également des problèmes financiers. A ce sujet, le comité affirme n'être pas encore parvenu à boucler le budget prévisionnel.

La TNB a-t-elle boycotté la conférence ?

Comme on le sait déjà, il y aura deux commémorations contradictoires du 15-Octobre. Pendant que l'une consiste en des funérailles du président du Comité national de la Révolution (CNR), l'autre célèbre les 20 ans de pouvoir du président Compaoré. Déjà, on assiste à une certaine bataille médiatique entre les deux camps. La TNB, à en croire le comité d'organisation de la commémoration du 20e anniversaire de la mort du président Thomas Sankara, a choisi son camp. Cela explique-t-il l'absence de la chaîne étatique à la conférence d'hier? En effet, le comité se dit indigné de l'attitude de la Télévision nationale du Burkina qui, selon lui, "commente seulement, et à son corps défendant, notre conférence de presse de façon lapidaire, alors que quand il s'agit de la conférence de presse sur les 20 ans de Blaise Compaoré au pouvoir, la même Télévision nationale a laissé parler Léonard Compaoré comme il voulait, en tout cas suffisamment longtemps pour que qui ne le voulait pas soit obligé de l'entendre".

Sans être exhaustif, le comité d'organisation, côté sankariste, explique que les difficultés sont multiples. Mais qu'à cela ne tienne, la commémoration aura lieu, "vaille que vaille, coûte que coûte, même si c'est dans un trou de souris", rassure son président, Sheriff Sy, et cela malgré la modicité des moyens financiers. Selon le C.O., les invitations sont déjà lancées, le symposium prévu se prépare activement, et même que certaines salles ont été trouvées comme c'est par exemple le cas à l'Atelier théâtre burkinabè (ATB), à l'Espace Gambidi, ainsi qu'au siège du comité d'organisation, sis à l'espace communication au 1200 logements. Il faut y ajouter le Centre national de presse Norbert Zongo, en cas de besoin.

Lassina SANOU

Le Pays du 4 octobre 2007



04/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres