L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Tour cycliste du Faso : Désormais l’ASO va filer droit

Tour cycliste du Faso

Désormais l’ASO va filer droit

 

L’Amaury sport organisation (ASO) sera de nouveau l’opératrice en chef du Tour du Faso. Le différend qui opposait cette structure française au ministère des Sports et des Loisirs est désormais réglé. C’est ce que nous a assuré Jean-Pierre Palm le mardi 10 avril dernier lors de l’installation officielle de la fédération de karaté Do.

 

Le vendredi 26 janvier dernier, au cours d’une cérémonie dans les locaux de son département, le ministre des Sports et des Loisirs, Jean-Pierre Palm, déclarait que le contrat qui liait le tour du Faso  à l’ASO était rompu. Cette séparation faisait suite aux tentatives du ministre de voir clair dans la gestion des retombées financières du Tour. Choses que les «Blancs» ne voulaient pas divulguer.

 

Mais depuis la semaine dernière, tout est rentré dans l’ordre avec la mission que JPP a effectuée en France où il a rencontré les premiers responsables de la structure.

 

Dans l’exposé qu’il a fait aux dirigeants de l’ASO, le patron du sport burkinabè a posé un certain nombre de questionnements allant des gains du Burkina à la transparence générale dans l’organisation de la manifestation.

 

Cet exposé, selon le ministre Palm, a mis mal à l’aise le staff de l’ASO qui dit ne pas être au courant de tout le "bordel" que faisait la bande à Jean Claude Hérauld. Et il est même ressorti que lors de la signature du contrat d’organisation entre le Burkina et l’ASO, certains «farfelus» burkinabè auraient reçu des pots-de-vin. L’organisatrice du Tour de France a reconnu qu’il y a eu des manquements graves et même des atteintes à la dignité des Burkinabè (des films pornographiques auraient été tournés sur le Tour du Faso). Et l’ASO a même eu peur que la presse française ne se saisisse de cette affaire.

 

Au terme des échanges, un nouveau contrat a été paraphé entre les deux protagonistes. D’ailleurs, JPP a affirmé être étonné que la partie «blanche» ait accepté toutes les conditions qu’il a posées. Car Amaury sport ne comptait pas perdre notre Tour dont la notoriété dépasse des frontières.

 

C’est ainsi que désormais en cas de litige c’est la justice burkinabè qui sera saisie. En effet, «il est impensable que pour une compétition qui se déroule sur notre sol, l’on aille en France pour trancher des questions judiciaires», a souligné le ministre Palm.

 

Aussi, toutes les commissions engagées dans l’organisation du Tour seront doublées. Si le président d’une quelconque commission est un Blanc, son adjoint sera un Noir, et vice-versa. Et les dividendes des opérations commerciales seront reversées à notre pays pour la consolidation de notre cyclisme. L’on notera que cette gestion de l’ASO a eu comme victime Jean-Claude Hérauld (coprésident du Tour) qui été démis de ses fonctions. 

 

Comme innovation de l’édition 2007, JPP a déclaré que le Tour s’ouvrirait au pays peulh (Dori), car la route qui y mène est bitumée maintenant. JPP a donc bien fait de secouer le cocotier, car d’ici là c’est le Burkina tout entier qui en récoltera les fruits.

 

Kader Traoré

L’Observateur Paalga du 12 avril 2007



12/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres