L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Tour du Faso 2007 : Le final échevelé de la 5e étape

Tour du Faso 2007 

 Le final échevelé de la 5e étape

 

Le Tour du Faso édition 2007 poursuit son petit bonhomme de chemin. Après une nuit à Boromo, où la plupart des  caravaniers ont dormi au bivouac, hier mardi 30 octobre, vers les 6 h 30, il y a un transbordement à Pa. De cette localité, Bobo-Dioulasso est à 133 km. Cette distance est le menu du jour des forçats de la route. Au terme de cette étape, c’est un final échevelé qui nous a été donné de voir. 

 

Il  y a longtemps que le Tour s’est lancé de Pa pour Bobo-Dioulasso. La cause, on le sait, puisque le tronçon présentait de nombreux obstacles avec ses dos-d’âne à n’en plus finir. Aujourd’hui, avec la réfection de la voie, les organisateurs ont jugé bon d’en faire une étape. D’ailleurs, les coureurs n’attendent que ça, puisqu’ils aiment rouler sur ce genre de route. La voie étant sans danger, on savait que cette étape sera chaude. Et elle le fut. En quittant le lieu de rassemblement non loin de l’école communale de Pa, le détenteur du maillot jaune, Lahsaini Mouhssine, est victime d’une crevaison. Rapidement dépanné, il rejoint le peloton au km 0. Il est conscient qu’il doit se battre pour garder le maillot de leader, surtout que des prétendants ne manquent pas. Au km 3, Adil Jelloul (Maroc), Pierre Kiba (Burkina) et Olivier Derquenne (Essonne, France) sortent avec 200 mètres d’avance, puis 20’’. Après le km 5, Houdo Sawadogo (Burkina Faso), Guy Smet (Belgique) et Alexandre Brandt (Alsace) se lancent à leur poursuite. Au moment où le peloton est à 1’10’’ des trois hommes de tête, ceux-ci sont rejoints par les contre-attaquants. Julien Tomasi (région Centre), entre-temps, a lâché les autres. Peu de temps après, il est suivi de Mahamadi Sawadogo (Burkina). Le maillot jaune et son dauphin, Roel Egelmeers (Pays-Bas) se trouvent dans le peloton. 

Au km 10, Tomasi est à  40’’ des «fuyards» et Mahamadi à 1’6’’. Le gros du peloton, lui, est pointé à 1’50’’. Le Néerlandais qui ne veut pas perdre du terrain parvient à les rejoindre. Pendant ce temps, le Burkinabè poursuit son effort. Derrière, aucun de ses équipiers ne se décide à aller le soutenir. C’est incroyable. Au km 17, Mahamadi est repris par le peloton, qui est à 2’20’’ des échappés. Radio Tour annonce à ce moment que le ravitaillement est ouvert. Le premier point chaud à Houndé est remporté par Adil Jelloul, qui prend 3 points de bonification au passage. L’écart est monté à 3’30’’. Dès lors, on se demande si la course n’est pas finie pour les retardataires. Mais à Dombokuy (c’est un village), l’écart descend à 3’ puis 2’30. Quand l’Ivoirien Bolodigui Ouattara a enlevé le deuxième sprint intermédiaire à Koumbia, l’écart reste stabilisé à 2’30. Mais à Sagosagasso (troisième et dernier point chaud), le peloton est à 45’’ grâce à l’équipe néerlandaise, qui s’est décidée de mener la chasse derrière avec les Marocains. Bolotigui est distancé par ses compagnons de route et repris par le peloton, qui roule à plein pot. A dix kilomètres du but, le ravitaillement est fermé. Les échappés n’ont plus qu’une trentaine de secondes. Ils ne tarderont pas à être débordés par un flot d’attaques venus d’Abdellatif Karraz (Algérie), de Sadrack Teguimaha (Cameroun), de Houdo Sawadogo (Burkina), de Sébastien le Baron (Auvergne, France), de Michaël Schnell (Alsace), de Benjamin Gault (région du Centre), de Vincent Graczyk (région du Centre) et de Jérémy Galland (Essonne). 

A 1 km de l’arrivée, le Camerounais s’échappe et on croit qu’il va signer la première victoire africaine, mais dans les 150 derniers mètres,  il est absorbé. Plusieurs coureurs luttent pour le podium de l’étape. Au finish, c’est Vincent Graczyk qui s’impose. Il a couvert les 133 km en 3 h 16’09’’ avec une vitesse moyenne de 39,765 km/h. _Ce mercredi 31 octobre, il y aura le traditionnel Bobo-Dioulasso-Bobo-Dioulasso (121 km) sur le boulevard de la révolution.

 

De notre envoyé spécial sur le Tour

 Justin Daboné

L’Observateur Paalga du 31 octobre 2007

 

Encadré

Le classement de la 5e étape

 

1er : Vincent Graczyk (région Centre)

2e : Jérémy Galland (Essonne)

3e : Mickaël Schnell (Alsace)

4e : Guy Smet (Belgique)

5e: Sadrack Teguimaha (Cameroun)

6e: Adil Jelloul (Maroc)

7e: Abdellatid Karraz (Maroc)

8e: Houdo Sawadogo (Burkina)

9e : Julien Tomasi (Alsace)

10e: Abdoul Wahab Sawadogo (Burkina)

NB: le détenteur du maillot jaune s’est classé 13e. 

 

Maillot jaune : Lahsaini Mouhssine (Maroc)

Maillot vert : Vincent Graczyk (Alsace, France)

Maillot des points chauds : Amaury grelot (Essonne, France)

• Maillot du meilleur jeune : Lahsaini Mouhssine

• Maillot du meilleur Africain : Lahsaini Mouhssine

• Maillot UEMOA : Jérémie Ouédraogo (Burkina)



31/10/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres