L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Un fou blesse deux personnes à Ouaga

Fait divers

Un dément blesse deux personnes

 

Un fou a blessé gravement un cycliste en lui asséna un coup de machette à la tête et a ensuite brisé la vitre droite de la cabine d'une voiture en plein Ouaga. La scène s'est produite le jeudi 18 octobre 2007 aux environs de dix (10) heures au passage d'un feu tricolore situé à proximité d'un établissement bancaire. Selon le témoignage du propriétaire du véhicule, Boubacary Kaboré, ils attendaient tous que le feu passât au vert quand, soudain, le malade mental empoigna la machette qu'il porta violemment sur la tête de l'infortuné passager. Au vu du chauffeur et de son compagnon qui l'observaient, il alla soulever une pierre qu'il projeta sur la portière droite du conducteur. Ce dernier s'en est sorti  avec quelques égratignures.

Alerté, un agent de la police du commissariat central a pu l'appréhender. Quant à la machette aperçue par le policier dans les mains d'un badaud, elle aurait disparu à la suite d'un cafouillage créé apparemment à dessein par "on ne sait qui". Le fou, remis à la police municipale, aurait affirmé que le cycliste a craché sur lui. Lui-même ayant été le premier à cracher sur celui-ci. Selon Boubacary Kaboré, toujours, la vie de la victime serait menacée.

 

Vu !!

 

Augmentation du prix du pain

Combien doit coûter le quart ?

 

Dans notre édition n° 6954 du 23 août 2007, nous titrions à la Une : "Prix du pain. 5 francs de plus à partir de septembre".

Cela était consécutif à la hausse du prix du blé sur le marché international.

Un tour dans quelques boulangeries d'une équipe nous avait conduit devant Rimon Hajjar, patron du Groupe du même nom. Interrogé sur le prix de la demi-miche ou du quart de pain, le boulanger avait refusé d'entrer dans les détails.

L'augmentation fut effective et nombre de vendeurs sont à 65 F CFA pour la moitié d'une baguette et à 35 F CFA pour le quart.

Et comme en pareilles circonstances il y a toujours de petits malins qui font preuve d'imagination fertile, nous avons vu  une vendeuse de soupe qui tire son épingle du jeu.

En effet, son plat servi, elle propose de vendre au client le tiers d'une miche à 50 F CFA. Pas besoin de grands calculs pour se rendre compte que la baguette achetée à 125 F CFA est revendue à 150 F CFA, soit une marge de 25 F CFA.

D'aucuns estiment qu'il n'y a pas de mal en cela et d'autres pensent qu'il s'agit là d'une arnaque.

Une chose est sûre, la vendeuse de soupe se fait de petits sous.

L'autorité doit dire un mot pour nous situer sur les prix exacts des morceaux de pain.

 

Imprudence des chauffeurs, indélicatesse des patrons

 

La prudence est mère de sûreté, a-t-on coutume de dire. Mais il y a toujours des usagers de la route qui foulent au pied cette maxime. C'est du moins le constat que nous avons fait il y a de cela quelques jours. De retour de Bobo, nous sommes tombé fraîchement sur cette fourgonnette (voir photo) qui s'est retrouvée les quatre fers en l'air avec ses 7 occupants. En effet, surpris par le virage, le chauffeur a voulu tourner alors qu'il était à vive allure. La suite se passe de commentaire. Dieu merci, il n'y a pas eu de perte en vie humaine ; juste quelques égratignures.

Quant à une remorque, elle a tout simplement déversé son trop plein de sacs de céréales au beau milieu de la route car les cordages qui lui servaient d'attache n'ont pas tenu.

Heureusement là aussi que personne ne rôdait dans les parages ; sinon... L'on a beau crier haro sur la surcharge,  y en a qui s'en moquent éperdument. C'est la preuve que nos responsables, qui ne cessent de sensibiliser les populations, ont encore beaucoup à faire.

 

A la BNSP

 

Un individu, tombé tout seul de son engin à deux roues, est décédé sur l'avenue de l'Armée en face du Mess des Officiers de Ouagadougou.

Le drame est inscrit dans les statistiques de la première compagnie nationale des sapeurs-pompiers (BNSP) pour la période du 15 au 21 octobre 2007.

Il a fallu 93 sorties pour porter secours à 143 victimes d'accidents de la circulation.

C'est ainsi qu'on retient :

- 50 cyclomotoristes ont eu des accrochages entre eux ;

- 26 usagers d'engins à deux roues ont été percutés par des automobilistes ;

- 18 piétons ont été renversés par des mobylettes et 2 autres, par des voitures.

Autres types d'interventions : 27 personnes prises de malaises ont été conduites vers des centres de soins et parmi elles, on a déploré 3 morts.

11 citoyens blessés ont pu rejoindre l'hôpital grâce aux sapeurs qui ont, du reste, procédé à 18 évacuations sanitaires.

15 alertes motivées sont parvenues à la Brigade.

8 incendies, n'ayant fait aucune victime, ont pu être circonscrits.

Ce sont au total 178 interventions qui ont été faites pour secourir 199 individus au cours de la semaine du 15 au 21 octobre 2007.

 

 

Dans nos maternités

 

Au cours de la semaine du 15 au 21 octobre 2007, la maternité "Pogbi" a enregistré 39 naissances dont 24 garçonnets. Il y a eu 1 mort-né. La fourchette des poids à la naissance varie entre 2 kg2 et 3 kg3.

La structure sanitaire de "Gounghin (sect 8)" a totalisé 49 nouveaux venus au monde (22 de sexe masculin contre 27 de l'autre).

L'on a déploré 2 avortements. Un garçonnet de 1kg6 a le plus petit poids et l'on retient qu'une fillette avec ses 3kg5 est la plus lourde.

 

L’Observateur Paalga du 23 octobre 2007



23/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres