L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Un parfum de révolution flotte dans les casernes (Reconversion des militaires retraités)

Reconversion des militaires retraités

Un parfum de révolution flotte dans les casernes

 

Les décideurs du ministère de la Défense de notre pays se sont réunis, hier 29 janvier 2008, en conseil d’administration extraordinaire sous le thème : “La reconversion des militaires dans les Forces armées nationales (FAN)”. Un sujet qui reste d’actualité, surtout après ces itératives manifestations de nos soldats à la retraite ou en voie de l’être.

 

Autres temps autres mœurs, dit-on. “Un nombre important de militaires ne pourront plus conduire la totalité de leur vie professionnelle dans l’Armée et auront donc à se reconvertir dans le civil”. C’est le patron de la Défense, Yéro Boly, qui a fait cette déclaration, hier 29 janvier lors d’un conseil d’administration extraordinaire convoqué à cet effet. Les participants avaient à examiner et à adopter les grands axes d’orientation et de politique en matière de reconversion à la vie civile des militaires en fin de carrière ou de contrat. Selon Yéro Boly, il s’agit d’une nouvelle démarche que son département entend mettre en œuvre. Celle-ci obéit à une triple approche : “Professionnalisation des armées, renforcement du lien Armée-Nation, accompagnement efficient du retour à la vie civile des militaires”. Son fonctionnement, a-t-il indiqué devrait s’appuyer sur “un référentiel précis et cohérent, qui fixe les orientations et les priorités en matière de reconversion et définit clairement les rôles et les attributions des acteurs concernés ”. Pour le ministre Boly, la question de la reconversion des militaires est devenue un élément essentiel de la gestion des ressources humaines. C’est, à l’en croire, le contexte mondial et national marqué par “une révolution des missions des armées, leur professionnalisation et la nécessité de renforcer les liens entre l’Armée et la Nation qui commande cette vision. Car, avec les bouleversements technologiques, a étayé Yéro Boly, les missions des militaires se sont diversifiées et se sont étendues de façon croissante à des services publics. La protection du territoire, l’appui aux activités économiques, les secours et assistances aux sinistrés ou la participation au dispositif de santé publique et à la protection de l’environnement ; ce sont là, entre autres prestations de l’Armée, énumérées par le ministre Boly. Des mutations, poursuivra-t-il, qui ont amené notre pays à faire le choix du passage progressif d’une armée mixte à une armée entièrement professionnelle aux niveaux d’équipement et des compétences élevées.

Nos militaires, a assuré Yéro Boly, disposent de nombreux atouts, notamment la rigueur, la loyauté ou la capacité de commandement et de management particulièrement appréciées par les employeurs. Il a souhaité que les travaux des participants débouchent sur une définition consensuelle du référentiel qui sera désormais “le socle de toutes les actions en matière de reconversion des militaires dans les FAN”.

Est-ce la grogne persistante des militaires admis à la retraite ou en voie de l’être qui a occasionné la convocation de ce CASEM extraordinaire ? Difficile de l’affirmer de manière péremptoire, puisque le ministre de la Défense, dans son discours d’ouverture des travaux de la rencontre, n’a aucunement fait allusion à cette fronde. Toutefois, on ne peut s’empêcher de penser que ceci expliquerait cela. Maintenant, il faut espérer que la résolution d'un problème n’entraîne d’autre.

 

Hamidou Ouédraogo

L’Observateur Paalga du 30 janvier 2008



30/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres