L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Un vieux tué à coups de bâton à Banfora

Banfora

Un vieux tué à coups de bâton

 

Le secteur 3 de Banfora, situé à la sortie sud de la ville en allant vers Niangoloko, a été le théâtre d’une scène inhabituelle dans la matinée du lundi 14 juillet 2008. Un jeune homme, au motif qu'un vieil homme l’insulte et le traite de voleur depuis bientôt un mois, a mortellement battu ce dernier à l’aide d’un bâton. Dans la famille de la victime, nous avons appris que la victime était seule à la maison avec une des femmes dont c'était le tour de faire la cuisine. Toujours selon les membres de la famille que nous avons rencontrés tôt le matin du mardi, ce sont les cris de la femme qui ont alerté le premier témoin du drame, un homme qui habite dans la cour du défunt. Ce dernier, lui aussi non moins âgé, a dit que lorsqu’il venait au secours du défunt il a vu le jeune donner plusieurs coups de bâton au vieux et même à la femme qui tentait de retirer le bâton. A la vue du jeune homme, le bastonneur a pris la fuite, laissant le vieux dans un état comateux. Les sapeurs-pompiers alertés feront savoir que le vieux avait déjà rendu l’âme. Le constat des agents de santé a révélé une fracture au niveau du coude, deux côtes cassées. Les enfants de la victime, résidant en Côte d’Ivoire et qui sont rentrés précipitamment le jour du drame, disent qu’ils s'en remettent aux autorités en charge de l’affaire.

 

Banfora privée d’eau durant plus de 24 heures

 

La cité du paysan noir a traversé la période du lundi 14 au mardi 15 juillet 2008 sans que la moindre goutte d’eau ne coule dans les robinets. Et comme c'est souvent le cas, la population a été surprise par cette coupure. Certains croyaient qu’elle était liée au vaste chantier de reconstruction de la conduite d’eau. Conséquence : il fallait gérer au mieux le peu d’eau qui restait au fond des récipients, et plusieurs travailleurs se sont rendus à leur service le mardi sans au préalable avoir pris une douche. Le chef d’agence de l’ONEA, Namatébalo Dabiré, qui a aussi été surpris par la coupure, nous a dit qu’elle était consécutive à une fausse manœuvre de la SOSUCO sur le barrage qui alimente cette société et approvisionne l’ONEA. Selon M. Dabiré, le directeur de la culture de la SOSUCO aurait donné des instructions pour rétablir la situation. Mais compte tenu de certains paramètres, l’eau n’était toujours pas disponible pour les habitants le mardi 15 juillet 2008 à 9h lorsque nous quittions les locaux de l’ONEA.

 

Rassemblé par Mamoudou TRAORE

Le Pays du 16 juillet 2008



16/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres