L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Une bouffée d'oxygène pour les étudiants (Reprises des paiements au FONER)

Reprises des paiements au FONER

Une bouffée d'oxygène pour les étudiants

Qu'elle fut longue l'attente ! Les étudiants bénéficiaires de l'aide et du prêt ont enfin accès à la dernière tranche de leurs allocations et ce depuis le 5 septembre 2008, date de la réouverture des guichets de paiement du FONER (Fonds national pour l'éducation et la recherche), suite à l'autorisation de réouverture des universités de Ouagadougou. La fermeture desdites universités, ainsi que la suspension des oeuvres sociales universitaires, en juin dernier, avaient plongé les étudiants de la capitale dans une galère indescriptible. Vendredi dernier, bien avant même l'ouverture des guichets à 8 h, le FONER était pris d'assaut par les étudiants.

Suite à l'autorisation de réouverture des universités de Ouagadougou, les structures d'accompagnement comme le Fonds national pour l'éducation et la recherche (FONER) ont à leur tour repris leurs activités. C'est ainsi que le paiement des allocations au niveau du FONER ont débuté le vendredi 5 septembre 2008 à 8 h, au profit des étudiants non boursiers et qui sont bénéficiaires de l'aide et du prêt. Les paiements concernent essentiellement la quatrième et dernière tranche des aides et prêts de l'année académique 2007-2008 et qui n'avaient pas pu être effectuées en juin dernier, du fait de la fermeture des universités. Pour cette tranche, les bénéficiaires des prêts touchent la somme de 50 000 F CFA par étudiant, ceux bénéficiaires de l'aide ont droit à la somme de 25 000 F CFA chacun. Avec le paiement des dernières tranches des aides et des prêts, les étudiants pourront subvenir à quelques besoins essentiels, notamment accéder au restaurant universitaire, surtout que c'est ce même jour que devait également s'ouvrir le restaurant. Avec ces sous, ils pourront aussi payer leur transport ainsi que les fournitures qui manqueraient. C'est tout heureux donc que Mamadou Coulibaly, en première année de médecine, après avoir reçu sa dernière tranche de l'aide, a confié : "Je suis très content, puisque cela fait près de deux mois que nous étions là, sans aucun sou, à nous débrouiller difficilement. C'est surtout ceux qui n'ont pas de parents à Ouagadougou qui souffrent le plus..." Colette Zouré, en première année à l'IBAM, elle, dira : "Nous sommes contents de recevoir les allocations ce matin (ndlr, vendredi 5 septembre 2008). Nous pourrons au moins faire quelques dépenses, résoudre quelques problèmes : l'essence, les tickets du RU (ndlr, Restaurant universitaire)..."

A la demande des étudiants, les délais de paiement ont été réduits, ceci en vue de leur permettre de terminer de façon plus sereine les cours. Selon le directeur du FONER, Etienne Zongo, au lieu du 22 septembre 2008, comme initialement annoncé, la date limite des paiements est finalement prévue pour le 15 septembre prochain, ce qui équivaut à un intervalle de dix jours.

Dans la matinée du premier jour de paiement, la discipline régnait dans la cour du FONER. Le directeur de cette institution s'en félicite, mais ne manque toutefois pas d'inviter les étudiants à entretenir cette ambiance, à éviter la bousculade, tout au long du processus. Les choses ne sont pas faciles pour les agents du FONER qui, surtout avec la réduction du calendrier, doivent s'efforcer, avec tout le stress que cela provoque, de payer près de 3000 personnes par jour ; ce n'est pas du tout facile, a expliqué le directeur.

Lassina Fabrice SANOU

L’Observateur Paalga du 8 septembre 2008



08/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres