L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Une coordination pour la libération de NANA THIBAUT est née

NANA THIBAUT

Une coordination pour sa libération est née

 

Nana Thibault, l'homme qui a lancé le mot d'ordre de ville morte, a été arrêté après les événements du 28 février 2008. Une coordination de jeunes vient d'être créée. Elle demande la libération du conseiller Thibault.

 

Suite à la déclaration d'une ville morte contre la vie chère et pour amener les autorités politiques du Burkina Faso à revoir un peu le prix, la flambée des produits de première nécessité. Appel de M. Nana Thibault, conseiller municipal du secteur 7 (Samandin) et président du RDP (Rassemblement démocratique et populaire) en date du 28/02/08. S'en sont suivies des actes d'incivisme qui ont conduit à la destruction de feux tricolores de Simon Compaoré et la dégradation du goudron due aux pneus brûlés dans la capitale Ouagadougou. Nous, jeunes, condamnons cet acte. Car le mot d'ordre de Nana Thibault était un appel à une ville morte, différent de casse. Le lendemain de ces faits, c'est-à-dire le vendredi 29 février 2008, vers 10h, le conseiller Nana Thibault a été interpellé par les éléments du commissariat central de police de la ville de Ouagadougou. Après avoir été entendu pendant plus de 3h de temps dans les locaux du commissariat central, il a été déféré à la MACO le même jour.

Le samedi 1er/03/2008, une coordination des jeunes pour la libération de Nana Thibault et des jeunes arrêtés lors des manifestations contre la vie chère a été mise en place. Le 4 mars 2008, la coordination, après avoir demandé audience auprès de Sa Majesté le Moogho Naba Baongo, a été reçue, introduite dans la cour royale de Sa Majesté par Son Excellence le Samand Naaba, en présence du Kamsoghin Naaba et de plusieurs chefs coutumiers du royaume. La coordination composée de 5 (cinq) membres a échangé pendant 30 (trente) minutes avec Sa Majesté. Le chef de délégation, Dieudonné Nikièma, après avoir remercié le Moogho Naaba pour l'audience qui a été accordée, a relaté l'arrestation de Nana Thibault à son domicile. Après avoir écouté les membres de la coordination, Sa Majesté a loué notre action tout en demandant à la jeunesse la retenue, car détruire, c'est facile, mais construire, c'est difficile, que dirions-nous à la génération de demain! Après ces bénédictions pour le Burkina Faso et à toute sa jeunesse, le chef suprême des Mossis a instruit le Kamsoghin Naaba et le Samand Naaba de prendre attache avec les autorités politiques de ce pays pour une libération de Nana Thibault et de tous ceux qui ont été arrêtés dans ces manifestations contre la vie chère. La coordination tient à remercier tous les chefs coutumiers qui se sont impliqués dans cette affaire pour l'apaisement de la situation nationale. Elle lance un appel à la vaillante jeunesse du Burkina Faso au calme et à la retenue dans cette affaire Nana Thibault contre la vie chère au Faso. La coordination l'invite à ne pas se laisser manipuler par les politiciens véreux et assoiffés de pouvoir qui profitent de toute situation pour se faire voir.

 

Pour la Coordination

Dieudonné Nikièma

Le Pays du 7 mars 2008



07/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres