L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Le Conseil supérieur de la communication suspend une émission de Horizon FM

RADIO

Le Conseil supérieur de la communication suspend une émission de Horizon FM




Le Conseil supérieur de la communication, à travers la décision n°2008-008/CSC du 1er mars 2008, a suspendu, et ce jusqu'à nouvel ordre, l'édition du journal parlé de 14 heures en langue nationale mooré sur la radio Horizon FM. A l'origine de cette décision, la diffusion sur les antennes de cette radio d'une émission d'expression directe le vendredi 29 février 2008 à 14 heures. Cette émission était consacrée aux manifestations de rues de la veille. Les commentaires faits par l'animateur ainsi que les propos des intervenants étaient jugés suffisamment graves pour appeler une telle décision. Le Conseil supérieur de la communication a auditionné à cet effet à son siège, le lundi 3 mars 2008, les responsables de cette radio. Le vice-président du collège des conseillers, M. Urbain Traoré, et tous ses collaborateurs ont relevé l'ensemble des manquements aux différents textes et règlements qui encadrent l'exercice du métier de journaliste à propos de l'émission en question. Ainsi, on peut noter que ladite émission ne figure pas dans la grille des programmes de Horizon FM soumis au Conseil. En outre, les commentaires introductifs de l'animateur étaient excessifs et comportaient des inexactitudes sur la manifestation ; toute chose qui était de nature à conditionner les esprits dans le sens de la violence dans un environnement déjà surchauffé. Ensuite, l'animateur a invité les intervenants à garder l'anonymat envers et contre l'article 6 de la décision N°2003-¬0001/CSI portant réglementation des émissions d'expression directe. Tout au long de l'émission, l'animateur a laissé passer sur les antennes des propos injurieux et haineux. Les conseillers ont au total déploré une telle situation et précisé que ce n'est pas le rôle de la presse de relayer des sentiments de haine. Ils ont invité les responsables de Horizon FM à veiller à ce que de telles situations ne se reproduisent plus.

Le P-DG de Horizon FM, Moustapha Laabli Thiombiano, a, lui aussi regretté la situation, a qualifié les propos tenus sur sa radio d'extrêmement graves et a salué la décision de suspension qu'il trouve normale. Mais pour lui, cette dérive grave est imputable à l'animateur Traoré Alain Gnezou qui a agi de son propre chef au mépris des instructions, du règlement intérieur et des lois en vigueur. L'animateur a, tout comme son P-DG, reconnu que la situation lui avait échappé et a rassuré le Conseil qu'une telle situation ne se reproduirait plus.

Pourtant, pour anticiper sur des dérapages de ce genre, au regard du contexte agité, le président du Conseil supérieur de la communication avait, dans un communiqué, formulé une adresse à l'attention de tous les directeurs des organes de presse écrite et audiovisuelle les invitant "à observer la plus grande rigueur professionnelle dans le traitement de l'information".

Le P-DG de Horizon FM a salué la décision de suspension dont il fera lire le texte sur les antennes de sa station afin que cela inspire de la tempérance chez ses autres confrères, et amène tous les journalistes à mesurer le sens de la responsabilité qui est la leur.



Ouagadougou, le 5 mars 2008



Le Département Communication et Relations publiques

Le Pays du 11 mars 2008



11/03/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres