L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Union des partis sankaristes : "Après la Révolution, nous vivons aujourd'hui dans une jungle honteuse"

Union des partis sankaristes

"Après la Révolution, nous vivons aujourd'hui dans une jungle honteuse"

 

C'est par une conférence publique que l'Union des partis sankaristes (UPS) a commémoré le 4 août dernier le 24e anniversaire de la Révolution démocratique et populaire (RDP) que conduisait leur idole.

Ci-après le communiqué de presse fait par le secrétaire national à la communication de l'Union.

 

C'est au moment où le pouvoir d'achat des Burkinabè a connu une chute vertigineuse qu'est intervenue le 4 août dernier, le 24e anniversaire de la Révolution démocratique et populaire (RDP).

En effet, alors que des régimes libéraux connus comme tels prennent des mesures pour contrôler et fixer les prix des produits de première nécessité dans leur pays, notre gouvernement et le chef de l'Etat ont livré notre peuple à la merci des marchands d'illusion de toutes sortes à telle enseigne que le riz, l'huile, le ciment, ... ont vu leur prix augmenté d'au moins 10% pour certains.

C'est au même moment que les assassins d'hier tentent de nouer des contacts d'amitié avec les familles de leurs victimes implorant les parents de ces derniers à accepter quelques liasses de billets pour oublier leur douleur et les pardonner certainement.

Quelle honte !

C'est dans ce contexte de déliquescence de la morale et de la dignité que les camarades et héritiers du président Thomas Sankara, regroupés au sein de l'Union des partis sankaristes (UPS) ont choisi de commémorer le 24e anniversaire de la RDP, à travers une conférence publique au siège de l'Union.

Après le mot de bienvenue du camarade Jonas Sawadogo, secrétaire national à l'organisation, le camarade Nestor Bassière, président de l'Union, le camarade Jean-Hubert Bazié, coprésident, le camarade Norbert Michel Tiendrébéogo, secrétaire national à la formation politique et idéologique ont tour à tour fait l'historique de la RDP et surtout décrit les bienfaits de la Révolution par rapport à cette jungle honteuse dans laquelle nous vivons aujourd'hui.

 

Il était une fois le 4-Août

 

Des diverses interventions, on retiendra que le 4-Août est un jour où les militants doivent se rappeler que c'est dans l'unité que les révolutionnaires ont été victorieux. Travaillez donc à l'unité, c'est conduire inexorablement et de façon responsable notre peuple au rendez-vous de l'histoire en créant les conditions de sa véritable détention du pouvoir à la tête de ce pays.

Dans la nuit historique du 4 août 1983, une alliance des forces progressistes et démocratiques  a permis aux militaires progressistes appuyés par les intellectuels révolutionnaires, des syndicats et des associations de masse de renverser l'ordre ancien et d'établir au Burkina Faso une Révolution démocratique et populaire.

Ce fut alors le Discours d'orientation politique (DPO) qui définit les conditions objectives et subjectives du départ de la RDP et en fixa la ligne d'horizon. A l'application du DOP, des divergences graves allaient naître du fait de l'incapacité de l'aile droitière à suivre le pas. C'est alors que des abus aberrants ont pu être commis au nom de la "nécessaire violence révolutionnaire" sous la diligente instigation de cette même aile droitière non décelée à temps.

Se sentant minoritaire, cette opportuniste droitière pactisera dans un premier temps avec la réaction nationale, puis basculera dans une traîtrise humiliante et dégradante lorsqu'elle reçut implicitement l'injonction de l'impérialisme international, tentaculaire et conquistador de liquider la RDP et son chef ?

C'est alors qu'intervient le dénouement sanglant et tragique du 15-Octobre.

Il ne nous paraît pas important de revenir aujourd'hui sur les hommes et leurs actions depuis le 15 octobre 1987.

Les participants ont retenu que la Révolution avait entre autres objectifs :

- la réconciliation de la morale et de la politique ;

- la pratique d'une politique d'indépendance nationale ;

- l'éducation et l'instruction du burkinabè afin de lui inculquer le sens de la responsabilité morale, civique, économique et politique ;

- l'intellectualisation de tous les membres de la société ;

- l'édification d'une économie nationale indépendante, forte et compétitive qui satisfait les besoins fondamentaux des masses populaires ;

- l'élévation des capacités créatrices des travailleurs afin de combler leur noble désir culturel et esthétique ;

- la réalisation de l'unité africaine, etc.

 

Depuis, une misère avilissante et destructrice

 

Le bilan de la RDP est largement positif comme en témoigne les avancées très notables dans le domaine du logement, de la valorisation de nos produits locaux, de l'éducation, de la santé, de la dynamisation du secteur socioculturel...

Il est ressorti des débats que les dirigeants actuels, comme ceux d'avant le 4 août 1983, se comportent exactement comme les colons d'hier défendant becs et ongles leurs intérêts et ceux du capital financier international au lieu de se mettre à la disposition des populations laborieuses pour les conduire vers le développement tant attendu.

Or, le RDP au plan national avait réussi à tracer la voie vers un épanouissement total de l'homme au plan matériel, culturel, spirituel, psychologique...

En tant que sankaristes, les participants ont réaffirmé leur attachement au système révolutionnaire parce qu'ils reconnaissent la justesse, la vitalité et la validité des idées révolutionnaires qui sont les seules valeurs à même de nous débarrasser du système pourri actuel où l'exploitation de l'homme par l'homme a rendu les Burkinabè méconnaissables après les avoir plongés dans cette misère avilissante et destructrice.

 

La patrie ou la mort, nous vaincrons !

 

 

Le Secrétaire national à la communication

El hadj Mamadou Kabré

L’Observateur Paalga du 13 août 2007



13/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres