L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Villages de Yelkoto et de Guibaré : Des mosquées...

Villages de Yelkoto et de Guibaré dans le Bam

Des mosquées, en attendant l'eau potable

 

Le vendredi 6 avril 2007 fut une journée mémorable pour les habitants des villages de Yelkoto et de Guibaré dans le Bam. Ils ont officiellement réceptionné ce jour-là leurs mosquées de vendredi dans une ambiance digne des grands "dassandagas", mais qui confinait au jamboree politique. Les deux ouvrages ont été réalisés grâce à l'appui financier d'El hadj Oumarou Kanazoé et du cheick Aboubacar Doukouré.

 

Les fidèles musulmans de Yelkoto n'iront plus désormais jusqu'à Tikaré pour la prière du vendredi. Ils ont pris possession de leur propre lieu de culte flambant neuf, le 6 avril 2007, à l'occasion d'une prière inaugurale. La cérémonie marquant l'événement a été présidée par Idrissa Sawadogo, représentant le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, natif de la région.

Le financement de ce lieu de culte est l'œuvre de l'association Sabil El Nadja, dirigée par le cheick Aboubacar Doukouré à hauteur de 30 millions de francs CFA. C'est donc tout naturellement que l'imam adjoint de Ramatoulaye, Moustapha Maïga, a loué les actions du cheick qui n'est pas à sa première œuvre de bienfaisance.

La joie de l'imam de Yelkoto, Adama Sana, était plus manifeste : "Nous sommes heureux de pouvoir prier chez nous. Merci à tous ceux qui nous ont aidé. J'invite les fidèles à prendre bien soin de la mosquée".

A la suite de Yelkoto, c'était au tour de Guibaré de célébrer avec faste la réception de sa nouvelle mosquée. Mais là-bas, les populations ont une raison supplémentaire de se réjouir : il y a d'abord eu la présence très remarquée d'un fils du village, Pathé'O, un grand nom de la mode en Afrique, qu'on ne présente plus.

Comparée à celle de Yelkoto, la mosquée de Guibaré, est plus vaste et a coûté une quarantaine de millions au donateur, El hadj Oumarou Kanazoé. Là encore, Idrissa Sawadogo, représentant toujours le ministre des Affaires étrangères, s'est entretenu avec le maire de la commune et les populations sur leurs préoccupations et les projets en cours. Déjà, en ce qui concerne les réalisations socioculturelles, Idrissa Ouédraogo a égrainé le chapelet des mosquées précédemment ouvertes en 2007.  Il s'agit de celles des villages de Soukoundougou, le 19 février, d'Ipala le 2 mars et de Sancé le 16 mars.

Ce sont  donc les 4e et 5e lieux de culte qui viennent d'être inaugurés à Yelkoto et à Guibaré, en attendant l'eau potable qui demeure l'un des soucis majeurs des habitants.

 

Mahamadi Tiégna

L'Observateur Paalga du 10 avril 2007



09/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres