L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Wendkuni, un don de Dieu mal entretenu

Yorgho

Wendkuni, un don de Dieu mal entretenu

 

Une fillette est en danger dans le village de Yorgho, situé dans le Boulkiemdé, à une centaine de km de Ouagadougou. Wendkuni, c'est son prénom, infirme et orpheline complète porte non seulement le poids de son infirmité, mais voit aussi sa dignité bafouée ; on en vient même à lui dénier sa qualité d'être humain eu égard à ses difformités.

 

           La petite Wenkuni devant sa chambre à couher

 

Son prénom signifie «don de Dieu» en langue mooré, mais la réalité est tout autre pour Wendkuni. Venue au monde il y a une dizaine d'années, la petite Zongo Wendkuni a les membres mal formés. Mains et pieds ne lui servent pas à grand-chose si ce n'est de se déplacer à la manière des quadrupèdes. Comble de malheur, elle se retrouve seule au monde, ses parents étant décédés. Native du village de Yorgho dans la commune rurale de Thyou, sur la route Sabou-Léo, la petite fille vit dans sa grande famille, mais ne peut avoir l'affection de ses parents. Et pour cause, les siens  lui nient sa qualité d'être humain pour des considérations «moyenâgeuses». Sa mère, accusée d'avoir "mangé l'âme" du grand-frère de son mari, fut chassée du foyer. Une vingtaine de jours plus tard, ce fut le tour de son mari, le père de Wendkuni, de rejoindre son grand-frère. La mère trouva aussi la mort, noyée quelques années après son mari.

Pour toutes ces circonstances, une conclusion a été tirée, faisant de la petite, un monstre, une représentante de sa mère "sorcière". Pour sa famille, son infirmité n'est rien d'autre que l'expression de sa mauvaise âme et la manifestation d'une punition divine. 

 

                Difficile d'aller loin en se déplaçant ainsi

 

Wendkuni est sous la tutelle de sa grand-mère paternelle, une vieille personne vivant dans la précarité. La fillette est délaissée. Comme le témoigne son logis mis à l'écart de la concession, à côté des greniers. Et quel logis ! Une niche de chien, devrait-on dire.

          Même manger, est une corvée pour la petite fille

 

Aujourd'hui, il est plus que jamais nécessaire que l'on vienne au secours de cette fillette. Ses besoins vitaux ne cessent de croître avec son âge. Et s'il existait au monde, une solution pour donner à ses membres, ne serait-ce qu'une fonctionnalité partielle, c'est maintenant qu'il faut agir. Cette fille n'aura de salut que grâce à des âmes sensibles, à des bonnes volontés.

Zongo Wendkuni a été donnée à l'humanité et non pas à ses seuls parents proches. Wendkuni la petite infirme est une enfant de Dieu, comme tout autre, et est en droit d'espérer un lendemain meilleur comme tous ses semblables de l'humanité. Et cela, malgré son infirmité.

 

 

Christian Zongo

L'Observateur Paalga du 24 juillet 2007



24/07/2007
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres