L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Zondoma : Après l'accalmie, la paix des braves ?

Zondoma

Après l'accalmie, la paix des braves ?

Est-ce enfin la paix des braves entre les hommes politiques de Gourcy ? est-on tenté de se demander. Etant dit que dans cette ville, en 2005-2006 la violence politique (accrochages physiques avec machettes, injures grossières) était devenue la règle, on se demandait si les vieux démons n’allaient pas renaître au cours de ces élections législatives, après l’accalmie observée  lors du scrutin municipal du 23 avril 2006. Après avoir assisté au meeting du lancement de la section provinciale du CDP du Zondoma le premier jour de l’ouverture officielle de la campagne le samedi 14 avril, nous y sommes retourné le mardi 18 avril 2007. Constat.

Pour ces élections  législatives du 06 mai 2007, onze (11) partis politiques se disputent un (01) seul siège dans ladite province : il s’agit de l’ADF/RDA, du CDP,  de la FDR, du PDP/PS, du  PDS, du RDEB, de l’UPS, de l’UNDD, de l’UDPS, l’UNIR/MS et de l’USB. Sur l’ensemble de la province du Zondoma, il y a en tout 54 886 inscrits sur les listes électorales.

La première bataille donc à gagner pour les  compétiteurs est de convaincre les inscrits de retirer les cartes d'électeurs. Dès l’ouverture officielle de la campagne, la section CDP du Zondoma a annoncé la couleur à Lago par un meeting grandeur nature. L’équipe de la direction provinciale de la campagne et, naturellement, le candidat titulaire Lassané Savadogo, ministre de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat, coordonnateur politique du CDP Zondoma, et sa suppléante, Catherine Ouédraogo, en poste à l’Ambassade du Burkina en Italie, n'ont pas fait mystère de leur ambition d’arracher l’unique siège en jeu.

Les militants des 04 villages de cette zone, qui avaient témoigné leur fidélité au parti majoritaire l’année dernière en lui concédant les 08 sièges de conseiller, ont encore réaffirmé leur attachement à leur parti.

Après le rendez-vous de Lago, aux premières heures de l’ouverture officielle, toujours avec les deux candidats en tête, la direction provinciale de la campagne politique du Zondoma avait déjà fait le tour de plus d’une quinzaine de villages à la date du mercredi 18 avril 2007, où son message invitait au retrait des cartes électorales et au choix des candidats de la majorité le 06 mai 2007.

A chaque sortie, les spectateurs ont droit à un film où les responsables des structures du parti expliquent le choix de Lassané Savadogo comme candidat CDP pour ces futures élections.

 

Tahéré Ouédraogo va-t-il apporter son soutien aux candidats de la liste provinciale ?

 

Il convient de préciser que le député Tahéré Ouédraogo, 2e  suppléant sur la liste nationale du  parti de Roch Marc Christian Kaboré, à cette étape de la campagne, est resté en marge des activités de la direction provinciale de la campagne.

Mais à en croire Lassané Savadogo,  cela s’expliquerait par des contraintes de calendrier.

«Les divergences au sein du CDP Zondoma relèvent aujourd’hui du passé ; des tentatives de rapprochement ont eu lieu et le climat est bien assaini», assure-t-il. Pour ceux qui ne comprennent pas l’inscription du député Tahéré Ouédraogo sur la liste nationale alors qu’il avait écopé d’un blâme à la sortie du dernier congrès du CDP, le coordonnateur politique du Zondoma a expliqué que le sanctionné a adressé ses excuses au parti à travers une lettre d’explication.

Après donc l’appréciation de la section provinciale du CDP Zondoma, dirigée par Issouf Baba Mandé, le bureau exécutif au niveau national a statué pour lever  la sanction, autorisant ainsi Tahéré Ouédraogo à présenter sa candidature. Des explications qui valent ce qu'elles valent, mais qui ne convainquent pas toujours les pyrrhoniens indécrottables que c'est bien parce que c'est Tahéré et pas un autre que cela a été rendu possible.

Que dire d'ailleurs des fidèles lieutenants du député Tahéré élus conseillers municipaux sous la bannière de l’ADF/RDA et exclus du CDP ?

Ces derniers auraient manifesté leur désir de rejoindre de nouveau le CDP, mais il leur aurait été suggéré de déposer leur démission de l’ADF/RDA avant de transmettre leur demande d’adhésion en bonne et due forme au CDP, sans quoi on ne peut pas y retourner comme dans une foire.

Les deux parties ne se sont pas entendues sur les procédures, si bien que pour le moment, les bannis du CDP assistent à la campagne à titre d'observateurs. On ne les voit ni du côté du CDP ni du côté de l’ADF/RDA. Le mardi 17 avril dernier, Tahéré Ouédraogo, le leader des ‘’sans domicile politique fixe’’, a tenu une rencontre avec l’ensemble de ses partisans et leur aurait suggéré de rejoindre les rangs du CDP.

Il reste maintenant à savoir comment la cohabitation va se faire avec leurs ennemis d’hier. Les jours à venir nous éclaireront davantage.

Dans tous les cas, sans douter de la victoire du CDP à l’issue de cette campagne électorale, le ministre Lassané Savadogo observe une certaine prudence : «Quand on voit la structuration du parti sur l’ensemble de la province, le CDP a une petite avance sur les 10 autres concurrents, mais il ne faut pas négliger l’adversaire, si petit  soit-il ; il peut y avoir des bouleversements de dernière minute, nous allons nous battre non seulement pour la victoire, mais aussi pour le renforcement du parti au cours de ces élections. Nous voulons les remporter surtout avec un score honorable». Le CDP a prévu trois (03) meetings départementaux (Boussou, Tougo, Bassi). Le meeting provincial de clôture aura lieu à Gourcy  le vendredi 04 mai 2007.

 

L’ADF/RDA s’active

 

Du côté du parti de l’éléphant, son siège est animé depuis l’ouverture officielle des jouxtes. A en croire Gabriel Ouédraogo, coordonnateur provincial de la campagne, des sorties ont été effectuées dans certains villages. Il dit être rassuré par l’engouement des militants autour du parti de l’éléphant. De retour de Ouagadougou dans la matinée du mardi 17 avril 2007, Yacouba Ouédraogo, médecin résidant à Ouagadougou, premier titulaire sur la liste provinciale de l’ADF/RDA, s’est montré très confiant. «Le siège au Zondoma, c’est pour nous, il n’y a pas de doute, les populations, dans les villages où nous sommes passés, sont très réceptives à nos messages», a-t-il laissé entendre.

«Nous n’avons pas peur du CDP ni d‘aucun parti au Zondoma ; notre parti est le plus vieux, et nous avons des militants partout, nous ne faisons pas de promesses démagogiques, les gens ont confiance au langage de vérité que nous professons, le CDP sera surpris au moment des décomptes», insiste le titulaire de l’ADF/RDA. Madou Ouédraogo, secrétaire provincial de l’ADF/RDA Zondoma et suppléant sur la liste provinciale, a laissé entendre que la campagne électorale n’est pas une course de vitesse ni de l’exhibitionnisme. Pour lui, chacun  a sa démarche selon le message qu’il véhicule. Il préconise surtout que tout se passe dans les règles de l’art et que le meilleur gagne.

Le premier grand meeting de l’ADF/RDA est prévu pour ce jeudi, 19 avril 2007.

Pour ce qui des défections des militants et de certains conseillers, Yacouba Ouédraogo reste stoïque. «A l’ADF/RDA le nombre de militants qui tapent à nos portes dépassent celui des partants, si vous fréquentez continuellement notre siège, vous constaterez qu’il n’ y a aucune défection», dit- il.

Moïse Tewendé Sawadogo, dans son véhicule PAJERO, les effigies de son parti bien visibles, dit avoir fait le tour de certains villages pour appeler les électeurs à faire le bon choix : le PDS.«J’ai déjà été à Lèba, aux secteurs 4 et 5 de Gourcy, la mobilisation est bonne.  Avec un peu de moyens, j’aurai mon mot à dire au sortir de cette campagne électorale», déclare le candidat PDS.

Yamkoudougou Yamba Gilbert, inspecteur du travail, titulaire sur la liste provinciale PDP/PS, est, quant à lui, à la phase d’implantation des structures du parti à travers la province.

Avec le suppléant Dénis Ouédraogo, ces messagers PDP/PS disent se battre pour éclairer les masses.

L’UNIR/MS, le 3e grand parti dans la localité au vu des résultats des élections précédentes, se montre, pour le moment, très discret.

Selon le député Boureima Ouédraogo, candidat à sa propre succession, l’activité phare, pour commencer, sera l’assemblée générale prévue pour le samedi 21 avril 2007.

 

Emery Albert Ouédraogo

L'Observateur Paalga du 19 avril 2007

 

 



19/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres