L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

25 sociétés de masques pour la fête

FESTIMA 2008

25 sociétés de masques pour la fête

Le Festival international des masques et des arts de Dédougou (FESTIMA) se tient du 28 février au 2 mars prochain. Pour parler de l'événement, les organisateurs ont rencontré la presse le mardi 26 février dernier à Ouagadougou.

Pour la 9e fois, la biennale culturelle qui dépasse maintenant les frontières de Dédougou et de tout le Burkina prend son envol à l'initiative de l'Association pour la sauvegarde des masques (ASAMA). Pour son secrétaire exécutif, Tankien Dayo, l'objectif cette année est "le renforcement du positionnement du festival sur la scène culturelle internationale". Dans le programme, cinq pays sont attendus à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, le Sénégal et la Guinée Conakry. Dans les 25 sociétés de masques (de feuilles, de fibres, de tissus, de pailles etc), la particularité viendra de ceux du Guêlêdé (Bénin) et de Dioulassoba qui participent pour la première fois au festival, selon Tankien Dayo. Le FESTIMA avait voulu accueillir même des troupes d'Amérique et d'Europe, mais des contraintes financières ont contrarié leurs ambitions. Qu'à cela ne tienne, les organisateurs promettent une belle fête à tous ceux qui feront le déplacement de Dédougou. Ainsi, pendant 4 jours, il y aura plusieurs activités notamment le festival masque (danses et musiques de masques) le forum (assises à palabres des sages, conférence publique etc), le marché des communautés, les soirées au cabaret etc. Cette année, la réflexion tentera également d'analyser les conditions pour la mise en route du projet de création d'une Maison du masque. Une initiative, selon Tankien Dayo, qui entre en droite ligne avec le thème retenu cette année à savoir "FESTIMA et renaissance culturelle". En tout cas, selon l'ASAMA, le festival a déjà commencé à récolter des fruits sur le terrain notamment "faire connaître la culture du masque, la valoriser, redonner confiance aux acteurs de cette tradition, encourager la pratique de cette culture dans les villages " etc.

Dayang-ne-Wendé P. SILGA

Le Pays du 28 février 2008



27/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres