L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

60 boutiques pour la communauté musulmane à Ouaga

SECTEUR 8 DE Ouagadougou

60 boutiques pour la communauté musulmane

 

Le maire de Ouagadougou, Simon Compaoré, a présidé le mardi 4 mars dernier, la cérémonie d'inauguration d'une soixantaine de boutiques de rue, mises à la disposition du comité musulman du secteur 8 de Ouagadougou. Ces infrastructures ont été cofinancées par le Projet de renforcement des capacités des communes urbaines (PRCCU), la communauté musulmane du secteur 8 et la commune de Ouagadougou.

 

La requête de financement de la construction de 120 boutiques de rue a été formulée en septembre 2005 par la communauté musulmane du secteur 8 (Gounghin) et soumise à la commune de Ouagadougou qui y a accédé. Pour une première phase du projet, c'est une soixantaine de boutiques qui ont été construites à proximité de la grande mosquée du secteur. Il s'agit de 37 petites boutiques de 4,20 mètres carrés, et de 23 grandes boutiques de 8, 40 mètres carrés. Ces réalisations, selon le directeur des études et de la planification de la mairie de Ouaga, auraient coûté la somme globale de 45 203 593 FCFA, répartie comme suit: 2 500 000 pour les études techniques de réalisation, 2 033 505 F pour le suivi technique de réalisation et 40 670 088 F pour les travaux de construction. Le financement du projet a été réparti entre la communauté musulmane du secteur 8 (12 201 026 F), la commune de Ouagadougou (4 067 010 F) et le projet de renforcement des capacités des communes urbaines (24 402 052 F).

Lors de la cérémonie officielle d'inauguration de ces boutiques, le maire de la commune de Ouagadougou, Simon Compaoré, a salué l'organisation du comité musulman de Gounghin dont le dynamisme a permis la réalisation de ces 60 nouvelles boutiques. Il s'est aussi réjoui de la création de nouveaux emplois avec l'ouverture de ces boutiques de rue. En effet, l'impact du projet est de grande importance, comme l'a relevé le Directeur des études et la planification de la commune de Ouagadougou : il s'agit d'au moins 60 emplois directs, plus 60 autres emplois permanents, étant donné que chaque commerçant va s'adjoindre au moins un employé ; il s'agit aussi de 420 à 600 personnes qui vont être prises en charge à partir des emplois générés par ces boutiques. Le maire Simon Compaoré a par ailleurs indiqué que le chiffre d'affaire prévisionnel annuel des commerçants des 60 boutiques devrait atteindre 250 500 000 F CFA, avec un gain mensuel de 415 000 F généré par la location des boutiques.

Le comité musulman du secteur 8, bénéficiaire direct de ces réalisations, a, par la voix de son président, El Hadj Saïdou Ouédraogo, exprimé sa gratitude au PRCCU, à la commune de Ouagadougou et à la Banque régionale de solidarité (BRS) pour leur soutien à l'aboutissement du projet. Le comité s'est aussi engagé, à travers un protocole cosigné avec la commune de Ouagadougou, à s'impliquer dans l'entretien des locaux nouvellement ouverts.

 

Paul-Miki ROAMBA

Le Pays du 13 mars 2008



12/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres