L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Affaire du terrain de l'ASFA-Y : Le verdict de l'appel de Nana Thibault en délibéré le 20 juin

Affaire du terrain de l'ASFA-Y

Le verdict de l'appel de Nana Thibault en délibéré le 20 juin

Le conseiller municipal, Nana Thibault qui purge une peine de prison de 36 mois à la Maco, pour avoir été jugé responsable des casses de février dernier à Ouaga et à Bobo, était devant la cour d'appel de Ouagadougou, le 9 mai dernier. Il avait interjeté appel de la décision du tribunal de grande instance de Ouagadougou qui l'avait condamné en 2003 pour destruction de biens privés et port d'arme feu apparente lors d'une manifestation. Il avait en son temps écopé de 3 mois avec sursis.

Le principal contradicteur de Nana Thibault, Jules Congo était absent pendant l'audience du 9 mai. Pour les besoins de la procédure, Nana Thibault qui purge une peine d'emprisonnement de 36 mois était dans le prétoire sous la surveillance d'un garde. La moitié de la salle était constituée de ses supporters. Lui même ne semble pas trop affecté par sa détention. Il était habillé d'un complet jeans, lunettes claires et tenait un magazine dans ses mains. De temps en temps , il se retournait pour saluer une connaissance dans la salle. Il attendait calmement le tour d'examen de son dossier. A l'appel de son nom, il se présenta. A ses côtés, Me Farama. Mais , il y a un os. Ce n'est pas le dossier pour lequel Me Farama s'est constitué mais plutôt celui des récentes casses . Cette affaire-ci date de 2003. Le tribunal avait alors condamné Nana Thibault sur la plainte de Jules Congo pour destruction de biens privés et menace avec une arme à feu. A l'issue des débats, le conseiller municipal avait été condamné à 3 mois avec sursis. Il s'est vu infligé une amende et le paiement de la somme de 5 millions au titre des dommages et intérêts. Son pistolet avait été confisqué à cette occasion. C'était le 15 mai 2003. Le 16, soit le lendemain, Nana Thibault a interjeté appel.

L'instruction à la barre de cet appel n'a pas été longue. Le prévenu a soutenu à la barre qu'il était en ville lorsque les jeunes ont saccagé les biens de Jules Congo sur la parcelle querellée. Et qu'il n'a pas menacé le plaignant avec une arme. Un témoin appelé à la barre, interrogé par le juge et le procureur général a confirmé les propos de Nana Thibault.

A l'issue des débats, le parquet a requis que Nana Thibault soit relaxé pour infractions non constituées. Selon lui, il n'a pas été prouvé à la barre qu'il a pris part à la destruction des biens. Pour la menace apparente avec une arme à feu, la preuve n'a pas également été faite. Il a donc doute selon le procureur général. En outre, il a rappelé que le prévenu possède un permis de port d'arme, le parquet a alors demandé qu'on la lui retourne.

L'affaire du terrain de l'ASFA-Y au secteur 7 a défrayé la chronique il y a quelques années. Les jeunes du quartier, avec à leur tête le conseiller Thibault se sont opposés à l'attribution de l'ex-terrain de sport de l'ASFA-Y à Jules Congo qui projetait d'y construire un établissement scolaire. Les négociations n'ayant pas abouti, et le terrain attribué à monsieur Congo par la mairie, les jeunes s'en sont pris aux matériaux de construction et à la maisonnette qui s'y trouvaient. Jules Congo qui était sur les lieux ce jour-là a dû s'extirper pour se mettre à l'abri selon ses déclarations en enquête préliminaire lues à la barre.

Cette affaire, à moins d'un pourvoi du plaignant est close. Le verdict a été mis en délibéré pour le 20 juin. Sur ce, la salle s'est vidée des supporters de Nana Thibault. Ce dernier, conduit par un garde quitte la salle pour rejoindre l'autre salle d'audience où sont jugés les flagrants délits, en attendant de rejoindre la Maco pour les 33 mois restants à purger. D'ici là, l'appel qu'il a interjeté relativement à sa présente détention aura peut être été enrôlé pour qu'il soit situé définitivement sur son sort.

Le 20 juin 2008, Nana Thibault saura si la cour a suivi les réquisitions du parquet ou pas.

Par Abdoulaye TAO

Le Pays du 13 mai 2008



13/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres