L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Annulation du vote dans plus de 100 bureaux de la Gnagna

Province de la Gnagna

Annulation du vote dans plus de 100 bureaux

 

C’est au Conseil constitutionnel que revient le dernier mot sur les résultats des élections législatives du 6 mai 2007. En attendant la dernière semaine du mois courant pour son incontestable verdict, cette institution a vidé les 6 premiers recours introduits à son niveau, le vendredi 18 mai dernier.

 

Rappelons d'abord que des six premiers recours enregistrés par le Conseil, trois émanaient de la région du Sud-Ouest: une plainte de Sansan Urbain Kambou, le directeur de la campagne du CDP du Poni contre la fermeture de bureaux de vote avant l’heure indiquée; les deux autres sont de Sié Roger Hien, candidat CDP du Poni, l'un contre Louis Armand Ouali, candidat du RDB de la même province et le second est une demande pour le recomptage de 5 793 bulletins annulés. Les requérants ci-dessus nommés se sont désistés à la dernière minute.

Le greffe a reçu deux requêtes relatives à la circonscription électorale du Kadiogo. La première est une requête conjointe de Lassana Traoré de l’UPR, Philippe Ouédraogo de l’ADF/RDA et Idrissa Bandé de l’UNIR/MS contre la régularité du scrutin dans la circonscription électorale du Kadiogo et la seconde, d'Antoine Ouaré, président du RPC, réclame l’annulation des élections dans 27 bureaux de vote du secteur 10 de Ouagadougou. Du côté de la Gnagna, c'est Toussaint Abel Coulibaly de l’UPR, Yénigna Aimé Bangou et Soumaïla Tindanoune qui ont demandé l’annulation du vote de cette circonscription électorale.

A son audience publique du vendredi 18 mai dernier, le Conseil constitutionnel a jugé le recours de Lassana Traoré de l’UPR, Philippe Ouédraogo de l’ADF/RDA et Idrissa Bandé de l’UNIR/MS partiellement fondé. En conséquence, il a décidé de l’annulation du scrutin dans les bureaux de vote n° 53 et 87 de l’arrondissement de Boulmiougou au secteur 17 de Ouagadougou. Les deux dernières requêtes citées, relatives à la circonscription électorale de la Gnagna et de celle du Kadiogo, ont été également acceptées. Le scrutin dans plus de 100 bureaux de vote des communes de Pièla et de Mani dans la Gnagna a été annulé.

Quant au Kadiogo, la décision d’annulation du scrutin frappe 27 bureaux du secteur 10 de Ouagadougou.

Il faut dire que les calculs sont à refaire dans toutes ces localités. Si cela modifiait la répartition provisoire des postes par la CENI, les élections seront reprises sans doute dans les circonscriptions électorales concernées. Et ce n’est pas encore fini pour ce qui est des recours, car il nous est revenu, de source bien informée, que le greffe du Conseil en a enregistré entre mercredi et jeudi. Ils émaneraient du PDS dans le Yagha, de l’UDPS dans le Ioba et d'Issa Joseph Diallo de l’ADF/RDA pour l’annulation du scrutin dans le Yatenga.

Signalons que la date de clôture de la réception des requêtes courait jusqu’au samedi 19 mai 2007. Car dans le code électoral, l’article 199 dispose que les partis politiques ou candidats ont 7 jours, à partir de la proclamation des résultats provisoires par la CENI, pour les éventuels recours.

Notons qu’outre ces recours, les observations faites par les délégués du Conseil constitutionnel au cours du scrutin feront également l’objet d’une décision.

 

Hamidou Ouédraogo

L’Observateur Paalga du 21 mai 2007



21/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres