L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

"Avec ses 73 députés, le CDP va tripatouiller le code électoral"

Groupe du 14 Février

"Avec ses 73 députés, le CDP va encore tripatouiller le code électoral"

 

Les dispositions du code électoral de 2004, l'organisation des élections de mai 2007 par la CENI, la distribution des documents électoraux par la CENI et ses démembrements, et le déroulement du scrutin. Tous ces aspects relatifs aux législatives ont fait l'objet d'échanges entre la presse et le Groupe du 14 Février le 22 mai dernier au siège du PAI, à Bilbalogho (secteur n° 2 de Ouaga).

 

Ainsi, le Groupe du 14 Février (G14) a d'abord fustigé le code électoral de 2004 qui a institué la province comme circonscription électorale au lieu de la région. Cette modification a pu faire établir "15 provinces avec 1 seul siège de député où le vote majoritaire va s'appliquer au lieu de la proportionnelle au plus fort reste et réduire à 15 au lieu de 21 le nombre des députés sur la liste nationale".

En ce qui concerne l'organisation des élections, le G14 estime que le principe "un homme, une voie" n'a pas été respecté. Et pour cause : dans le fichier électoral, les erreurs et les fraudes qui ont entaché les listes de 2002 ont été reconduites dans "l'informatisation" de la CENI. Pour le G14, en dépit de l'audit de ce fichier effectué par le PNUD, de nombreux électeurs ont continué à disposer de multiples cartes d'électeurs. Ensuite, le G14 affirme également que l'identification des électeurs par an seul document reste un leurre. Car en maintenant la multitude de documents qui permettent à tout électeur de voter, la CENI foi des conférenciers favorise la fraude. Le G14 pointe du doigt aussi la carte d'électeur qui ne comporte toujours pas la photo d'identification, toute chose qui favorise la fraude. Enfin, le G14 a fustigé ce qu'il convient d'appeler la partialité des premiers responsables de la CENI et de ses démembrements qui sont inféodés au parti au pouvoir.

De la distribution des cartes d'électeurs, le G14 a trouvé à redire : "La CENI n'a entamé la distribution des cartes d'électeur que le 14 avril 2007, le jour même ou débutait la campagne électorale. L'achèvement était prévu pour le 28 avril, soit 15 jours plus tard... dans les villes, les membres de la CECI se distribuaient les cartes que jusqu'à 14 heures dans les villages, les distributions ont eu lieu durant 4 jours seulement".

Sur le déroulement du vote, le G14 condamne également les fraudes, les détenteurs de plusieurs cartes d'électeurs, "l'encre prétendument indélébile", ainsi que le surnombre de certains délégués (2 au lieu de 1) dans certains bureaux de vote.

En conclusion, Philippe Ouédraogo (président du mois du G14) et ses collègues affirment qu'avec ses 73 députés sur 111, le CDP "pourra donner suite à ses fantasmes législatifs ou constitutionnels : changer encore le Code électoral, afin de renforcer sa domination au Parlement, modifier la constitution pour faire sauter le verrou de la limitation des mandats, monopoliser le bureau de l'AN, étouffer par des règles strictes des débats dans l'hémicycle".

Les échanges avec les journalistes ont porté,  après la déclaration liminaire sur la l'immoralité politique, les fraudeurs..., la requête de l'opposition sur un toilettage du Code électoral, déposée en octobre 2006...

De ce fait, par exemple le G14, pense que le "CDP qui contrôle la CENI est responsable des dérives morales". Et conclut que le Parlement sera toujours soumis à l'Exécutif.

 

Zowenmanogo Dieudonné Zoungrana

L’Observateur Paalga du 23 mai 2007



23/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres