L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Bac 2007 : Dans l'ambiance des premiers résultats

Bac 2007

Dans l'ambiance des premiers résultats


Les résultats du baccalauréat session 2007 ont été proclamés le mercredi 11 juillet dernier. Au centre de composition du groupe scolaire Azimut où nous nous sommes rendu, les candidats sont passés de l'angoisse à la joie pour les uns et de l'angoisse aux pleurs pour les autres.

Les abords du groupe scolaire Azimut grouillent de monde à 10 h, à notre arrivée sur les lieux. L'angoisse se lit sur les visages des candidats des jurys 82 et 83 qui ont composé dans ce centre, ainsi que sur ceux de leurs amis et des parents qui les accompagnent. Tous observent un silence presque palpable. Ceux qui acceptent de nous parler, disent être là depuis 8h du matin et il y en a même qui avouent n'avoir pas fermé l'oeil de la nuit. A la porte de l'établissement, interdiction d'entrer. La police nationale s'assure que les membres des jurys délibèrent dans la quiétude. Il s'agit aussi d'éviter tout contact entre les candidats et les membres des différents jurys. Un tour dans les autres centres d'examen nous permet de voir la même configuration : les candidats anxieux, d'une part et les membres des jurys en conclave de l'autre. Au Bogodogo et au Bambata, les résultats étaient prévus pour l'après-midi. Des centres que nous avons visités, c'est donc le groupe scolaire Azimut qui a proclamé les résultats, le premier. A 12h, le jury 82 avait déjà délibéré et il ne restait plus que le jury 83. L'angoisse est plus que jamais intense. Les "ça va aller" fusent de toutes parts, chacun y va de ses encouragements. A 13h, "candidats approchez", entend-on soudain. Ce sont les membres du jury 83, avec à leur tête , Kalifa Traoré, qui viennent de s'annoncer. Sur 244 candidats, 50 ont été déclarés admis et 46 vont au second tour. C'est là que l'angoisse des uns se transforme en joie. Beaucoup font le signe de croix à l'appel de leur nom, certains s'embrassent et se félicitent. Pour d'autres, les plus nombreux, l'angoisse fait place à la déception. Une fille se laisse tomber en pleurs et sa camarade tente en vain de la relever. C'est maintenant le moment des formules toutes faites. Pour les admis, les "félicitations" pleuvent, pour ceux qui vont au second tour, c'est " le combat continue" et pour ceux qui ont échoué c'est le " ne te décourage pas car ce sont des choses qui arrivent" qui est de mise. Et déjà, il y en a qui ne sont pas d'accord avec les résultats. Certains enseignants demandent la possibilité au président du jury de vérifier les notes de leurs élèves qui ont échoué. Beaucoup a qui on a dit "le combat continue", pourraient s'entendre dire "félicitations", car selon le président des jurys 82 et 83, Kalifa Traoré, il y a de nombreux candidats qui pourront réussir au second tour prévu pour le samedi 14 juillet 2007.

Par Hermann Nazé (Stagiaire)

Le Pays du 12 juillet 2007



11/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres