L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Banfora : Le CDP bloque la session du conseil municipal

Conseil municipal de Banfora

Le CDP bloque la session


On peut dire que c’est véritablement parti pour les hostilités entre les deux partis rivaux de la Comoé, à savoir le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et le Rassemblement pour le développement du Burkina (RDB). Après la marche de protestation organisée par la jeunesse du RDB, le parti de Célestin Compaoré, le vendredi 8 juin 2007, les militants du CDP de Banfora se sont fait entendre en empêchant le maire RDB, Souleymane Soulama, de tenir la session du conseil municipal qu’il avait convoquée pour le mardi 12 juin 2007.

Cette session qui a avorté, pour sa première convocation, avait des points d’une importance capitale inscrits à son ordre du jour, comme l’examen et la création d’une commission ad hoc avec pour objectif de faire le point sur les souscriptions pour le lotissement, l’examen et l'adoption du budget supplémentaire. Dans la matinée du mardi 12 juin 2007, les conseillers du CDP parmi lesquels figurent désormais, de façon officielle, trois conseillers élus au RDB, ont décidé de ne pas répondre présents à l’appel du maire. Ils se sont retrouvés à leur siège, sis au secteur 7, durant toute la matinée, si bien qu’à la vérification des présences, seuls les conseillers RDB, au nombre de 35, plus deux membres par procuration étaient dans la salle. C’est donc un CDP fort de 40 conseillers, donc majoritaire au conseil municipal, qui a décidé de bloquer la session. Et les militants RDB de clamer haut et fort que les choses se dessinent comme ils le souhaitent, car, selon eux, on tend peu à peu vers de nouvelles élections à Banfora. Ce qui leur serait profitable puisque, à leur avis, une nouvelle élection ne permettrait pas au CDP d’avoir autant de conseillers qu’il en a eu lors des élections d’avril 2006. Pour certains, le CDP serait à la recherche des deux tiers du conseil, et des prises de contact seraient en cours avec d’autres élus du RDB pour obtenir leur démission de ce parti et leur adhésion éventuelle au CDP. Toute chose qui éviterait de nouvelles élections et permettrait simplement de changer de maire. Dans la cité du Paysan noir, les commentaires vont bon train sur l’attitude du CDP. En attendant de voir plus clair dans cette situation, le CDP/ Banfora compte donner sa vision des choses dans les tout prochains jours à travers un point de presse. Quant au maire Soulama, il attend d'adresser une deuxième convocation aux élus dans un délai de sept jours, comme cela est prévu dans les dispositions du code des collectivités.

Mamadou Traoré

Le Pays du 13 juin 2007



13/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres