L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

BOBO: Un faux gendarme aux arrêts

 

Bobo-Dioulasso

Un faux gendarme aux arrêts

 

Les partisans du moindre effort, c'est-à-dire ceux qui rêvent de bâtir leur empire sur le dos des honnêtes citoyens, ne manquent jamais d’astuces pour se faire de l’argent, et souvent, dans des conditions inimaginables. C’est le cas de ce jeune garçon qui se faisait passer pour un gendarme et, à ce titre, arrivait à gruger les usagers de la route, à Sya.

 

Il dit s’appeler Diallo Moumouni. Il dit aussi être venu de Djibo depuis la nuit du 31 décembre, s’installer à Bobo. Telles sont les premières informations fournies au Service régional de la police judiciaire (SRPJ), basé à Lafiabougou, par cet individu.

 

Appréhendé dans la nuit du 31 janvier, aux environs de 00h alors qu’il était en pleine «mission», cet imposteur n’a toujours pas  donné de précisions sur son identité, et ne disposait d’aucune pièce administrative sur lui. Ce qui laisse encore planer le doute sur les déclarations de cet homme, qui rançonnait les usagers de la ville de Sya.

 

C’est au rond-point «Place de la Femme» et au carrefour de la station Shell, route de Bindougousso, que le sieur Moumouni Diallo menait, nuitamment, ses opérations de contrôle,  avec pour cible  de prédilection : les propriétaires d’engin à deux roues.

 

Selon les explications du commissaire du SRPJ, Frank Elvis Compaoré, ses victimes étaient astreints à la présentation des pièces de leur engin puis, à le suivre dans un endroit plus obscur, loin des regards indiscrets, sous prétexte de voir "le chef".

 

Ce qui n’était, en réalité, qu'une astuce, car en lieu et place du prétendu chef, l’usager se retrouvait toujours face avec ce faux agent qui, à l’aide d’un couteau, exigeait une rançon.  Cela durait depuis des semaines, et des usagers de la route, intrigués par une telle pratique, se décidèrent à alerter la police.

 

C’est ainsi que le SRPJ, après quelques nuits de guet-apens, parviendra à mettre la main sur le faux gendarme. Les enquêtes, qui sont actuellement en cours, permettront, dans les jours à venir, de nous situer sur l’identité réelle de cet escroc et sur son origine.

 

Déjà, selon certaines indiscrétions, Moumouni Diallo serait probablement un évadé de la MACO à la faveur des événements des 20 et 21 décembre à Ouagadougou. Mais, en attendant, le SRPJ invite les  victimes, qui ont eu le malheur de rencontrer cet individu sur leur chemin, à se présenter à ses services pour les besoins de l’enquête.

 

J.A.K

 

Source, L’Observateur Paalga du 8 février 2007



07/02/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres