L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Caprices de stars : Drogba, quitte dans ça

Caprices de stars 

Drogba, quitte dans ça

 

Le professionnalisme dans le football exige le respect d’une certaine ligne de conduite. Il faut respecter le contrat que l’on a signé avec ses dirigeants et aussi une certaine retenue dans les déclarations. C’est dire qu’il faut savoir la boucler quand il le faut. C’est ce qui manque ces derniers temps à l’attaquant ivoirien de Chelsea. Depuis le départ de son mentor d’entraîneur, José Mourinho, Didier Drogba n’est plus en odeur de sainteté avec son club anglais. On le savait très lié à son coach, mais pas jusqu’à aller hypothéquer son avenir au sein de la formation londonienne. 

Sa dernière sortie médiatique en dit long sur la position de la star ivoirienne : «Les dégâts ont été nombreux dans le vestiaire parce que l’on sait maintenant ce qui s’est passé et à cause de qui Mourinho est parti… Rien ne pourra plus me retenir ici». Pourtant l’actuel contrat du ballon d’or africain 2006 court jusqu’en 2009. Un professionnel reste un professionnel. Quelles que soient les situations de la vie. C’est ça aussi le métier. Et pour un joueur de la trempe de  l’international ivoirien, c’est inadmissible. 

Entre nous, si Mourinho devrait entraîner un club de seconde zone (une équipe moins réputée), Drogba l'y suivrait-il ?

Assurément non. On peut mettre la pression sur les dirigeants d’un club pour qu’ils conservent un entraîneur, mais dès lors que le certificat de licenciement de ce dernier est paraphé, il faut se faire à la nouvelle donne. Le n°10 des Eléphants de Côte d’Ivoire n’a pas intérêt à prendre l’exemple de son compatriote Bonaventure Kalou qui a quitté le PSG pour rejoindre son entraîneur formateur Guy Roux à Lens. Lorsque le vieux Roux a été demis de son poste, Kalou était obligé de partir de Lens. Et aujourd’hui, il se trouve perdu quelque part aux Emirats Arabes Unis. 

Et puis la coupe d’Afrique des nations Ghana 2008 s’annonce dans 3 mois. Il ne sert à rien de se mettre inutilement de la pression à l’orée de cette date. Cela peut troubler la préparation et la concentration, ce qui porterait préjudice à toute la nation ivoirienne, qui compte sur sa star pour sortir du périlleux groupe dans lequel elle se trouve et ensuite prétendre au titre.

 

L’Observateur Paalga du 22 octobre 2007



22/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres