L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Commission pour une vie chère (Assemblée nationale)

Assemblée nationale

Commission pour une vie chère

Le 1er avril 2008, dans la matinée, l’Assemblée nationale a servi de cadre à l’installation d’une commission ad hoc chargée de faire des réflexions et suggestions sur la vie chère et d’une autre de la même nature qui va réfléchir sur le code électoral.

En rappel, pendant la 3e législature, l’opposition avait déposé des propositions pour une relecture du code chargé de réguler les élections au Burkina. Mais à écouter le président de l’Assemblée nationale, Roch Marc Christian Kaboré, la proximité du scrutin à l’époque et la fin prochaine de cette législature avaient poussé à surseoir à l’examen de ce dossier, quitte à le ressortir au cours du mandat suivant.

Donc c’est comme si la création de la commission ad hoc sur le Code électoral répondait à cette promesse. Mais les propositions de nos anciens parlementaires membres des partis d’opposition ne seront pas les seuls éléments de la plate-forme de discussion au sein de la commission. Ce sera également une occasion pour requérir d’autres propositions que viendraient à faire d’autres députés.

L’érection de la commission ad hoc chargée de faire des réflexions et suggestions sur la vie chère, quant à elle, répond à une préoccupation nationale que doivent par conséquent partager les parlementaires burkinabè. Il s’agira donc pour les députés membres de cette entité de faire des propositions pour une amélioration des conditions de vie de nos populations. Les deux structures qui ont été mises en place hier dans une salle de réunions de l’hémicycle ont un mois pour élaborer des propositions qui feront l’objet de discussions en séance parlementaire.

L’installation des membres qui les composent s’est faite sans tambour ni trompette. Aussitôt arrivé, l’invitant, qui était Rock Marc Christian Kaboré, a situé les enjeux de cette initiative et a instamment prié le doyen de chaque groupe (les députés Komy Sambo Antoine pour la vie chère et Ouédraogo Salfo Théodore pour le Code électoral) à organiser au plus vite une rencontre pour la mise en place d’un bureau qui va présider aux destinées de chaque commission.

Issa K. Barry

L’Observateur Paalga du 2 avril 2008



02/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres