L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Comoé : Le CDP et le RDB partagent les sièges

Comoé

Le CDP et le RDB partagent les sièges

 

Les résultats des élections législatives du 6 mai 2007 continuent de tomber dans les Cascades. Selon les résultats provisoires, le CDP et le RDB devront se partager les deux sièges à pourvoir  dans la Comoé. C’est dire que si ces résultats se confirmaient, c’est Benoît Ouattara du CDP, et Mme Makoura Héma du RDB, qui empocheront leurs tickets pour l’hémicycle. Dans la Léraba, Mélégué Traoré est réélu, selon toujours les résultats provisoires.

 

Dans la Léraba, où il n'y a qu’un seul siège à pourvoir, le CDP a pris l’avantage sur son concurrent immédiat, le RDB, et ce, dans tous les départements. En effet, à Dakoro, le parti majoritaire a engrangé 1723 voix contre 1087 pour le RDB ; à Douna, 698 voix contre 659 ; à Kankalaba, 1389 voix contre 82.

A Loumana, le CDP vient toujours en tête avec 2802 voix, contre 922 pour le RDB, 2870 voix contre 519 à Niankorodougou ; 1217 voix contre 1209 à Wéléni, fief du candidat tête de liste RDB,  Diabaté Amadou.

A Sindou, le CDP engrange 2217 voix contre 722 pour son concurrent immédiat, et enfin, à Wolonkoto, le CDP engrange 489 voix contre 122 pour le RDB.

Dans cette province, toujours selon les résultats provisoires, le taux de participation était de l'ordre 64, 41%. Sur 38 748 inscrits, le suffrage exprimé est de 22 964 avec 1995 bulletins nuls, les votants étant estimés à 24 950 personnes. Sans ambages, le CDP remporte donc l’unique siège à pourvoir.

Dans la Comoé, même si les résultats provisoires ne sont pas encore disponibles à la CEPI hier au moment où nous rédigions, le CDP semblait contraint au partage des sièges avec son challenger, le RDB, au regard du mode de calcul. En effet les états-majors de ces partis ont déjà dégagé les tendances et, unanimement, chacun se donne un siège. Cependant, il faut noter que le parti majoritaire a régné en maître dans tous les départements de la Comoé, contrairement aux municipales passées.

A Bérégadougou, il enregistre 2000 voix contre 691 pour le RDB.

A Mangodara, le CDP obtient 5572 voix contre 848 ; 1024 voix contre 110  à Moussodougou ; 6255 voix contre 3387 pour le RDB à Niangoloko.

A Ouo, on note pour le CDP 2383 voix, contre 370 pour le RDB ; 5246 voix pour le CDP contre 1863 pour le RDB à Sidéradougou.

A Soubaka, où le RDB contrôle la mairie, le CDP remporte 2385 voix contre 2037 pour son concurrent.

A Tiéfora, le CDP a obtenu 4533 voix contre 633 pour le RDB. Mêmes données à Banfora, où le RDB contrôle la mairie. Le CDP obtient 9800 voix, contre 8858 pour le RDB.

 Au total,  dans la Comoé, le CDP obtient plus du double des voix de son challenger, soit 39 198 voix contre 18 797 pour le RDB. L’ADF/RDA vient en 3e position avec 1 031 voix, l’UNIR/MS, 4e avec 915 voix. L’UPS suit avec 791 voix, et l’ADEFA ferme la marche avec 87 voix sur les 14 partis en compétition.

Il faut signaler que le constat dans la ville de Banfora, c’est que le RDB a résisté dans certains secteurs en battant le CDP au score. Il s’agit des secteurs n°1, 3, 4, et 6, ce dernier étant le quartier de résidence de la candidate du RDB. C’est également celui du secrétaire provincial du RDB, M. Sanogo Amary, démissionnaire en pleine campagne électorale. C’est donc la satisfaction dans les rangs du RDB, surtout que le conseiller démissionnaire du secteur no 4 n’a pas pu aussi renverser la tendance.

Et le parti a célébré ce qu'il considère être une victoire en improvisant un cross populaire dans les artères de la ville.

Sur 37 926 inscrits pour la commune de Banfora, c'est-à-dire les 15 secteurs et les 22 villages, on a noté 21 250 votants, 1366 bulletins nuls, 19 140 suffrages exprimés, soit un taux de participation de 56, 03%. Dans les 15 secteurs, ce taux est de 56,07 % et dans les 22 villages : 55,91%.

Le moins que l’on puisse dire au regard de ces résultats encore très provisoires, c’est la tristesse pour le CDP, qui voit un de ses candidats de taille recalé. Il s’agit de Léonce Koné, directeur général de la BACB, qui tombe ainsi devant la candidate du RDB, Makoura Héma. C’est une première dans la province, que le parti majoritaire soit contraint au partage des sièges dans des consultations législatives. Ce qu’il faut noter de satisfaisant au CDP, c’est qu’il a réussi à renverser la tendance dans les communes de Banfora et de Soubaka, en battant le RDB au score.

 

Luc Ouattara

L’Observateur Paalga du 8 mai 2007



08/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres