L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Conseil constitutionnel : Albert Dé Millogo s'installe

Conseil constitutionnel

Albert Dé Millogo s'installe

 

Le président du Faso a présidé hier, dans la salle des banquets de Ouaga 2000, la prestation de serment et à l’installation du nouveau président du Conseil constitutionnel, Albert Dé Millogo, nommé le 4 septembre dernier en remplacement d'Idrissa Traoré. La cérémonie s’est déroulée en 17 actes, minutieusement  ordonnancés comme une chaise musicale.

 

Acte I : l’huissier en la personne d’Ibrahim Zerbo dit «Sorry», qui, soit dit en passant, s’est bien acquitté de sa tâche, annonce le Conseil constitutionnel

Acte II : l’huissier annonce le président de l’Assemblée nationale

Acte III : il annonce le président du Faso et le début de la cérémonie

Acte IV : le président du Faso ouvre la cérémonie par la formule : «Je déclare ouverte la cérémonie solennelle de prestation de serment et d’installation du président du Conseil constitutionnel».

Acte V : le président du Faso dit au doyen d’âge du Conseil constitutionnel, en la personne de Jean-Baptiste Ilboudo, de faire entrer le nouveau patron du CC

Acte VI : Blaise Compaoré ordonne à la secrétaire générale du CC, Mme Marguerite Dayo/Ouédraogo, de donner lecture de la délibération spéciale du décret de nomination du Président du CC et de son curriculum vitae

Acte VII : la SG du Conseil constitutionnel s’exécute et fait cette lecture

Acte VIII : Blaise donne acte à la SG de cette délibération spéciale

Acte IX : le PF dit à Idrissa Traoré : «Je vous remercie et vous félicite pour votre apport à l’installation du premier CC, à sa consolidation et à son œuvre. Je vous souhaite une suite heureuse dans votre carrière, je vous invite à prendre la place réservée aux anciens présidents du CC

Acte X : le PF dit : «Aux termes de l’article 12 de la loi organique n°0011-2000/AN du 27 avril 2000, portant composition, organisation et fonctionnement du CC et procédure applicables, les membres du CC prêtent serment avant leur entrée en fonction ; la prestation de serment a lieu au cours d’une cérémonie solennelle devant le président du Faso et le président de l’Assemblée nationale ; la cérémonie est présidée par le PF. Les  membres du CC prêtent serment en ces termes : «Je jure de bien et fidèlement remplir mes fonctions, de les exercer en toute impartialité dans le respect de la Constitution, de garder le secret  des délibérations et des votes, de ne prendre aucune position publique et de ne donner aucune consultation sur les questions relevant du CC. Il est dressé procès-verbal par la SG du CC. Monsieur Albert Dé Millogo, veuillez lever la main droite et prêter serment»

Acte XI : Albert Dé Millogo lève la main droite, orientée vers le présidium, et prononce la formule consacrée (voir Acte X).

Acte XII : Blaise déclare à l’endroit de Millogo : «Je vous donne acte de votre serment, vous déclare installé dans vos fonctions de président du CC, vous renvoie à l’exercice de vos fonctions et à occuper le siège qui vous est réservé. Je dis que de tout il sera dressé  un P.-V.»

Acte XIII : le président du Faso demande : «Monsieur Millogo, avez-vous une déclaration à faire ? Si oui, vous avez la parole»

Acte XIV : le nouveau patron du CC prend la parole, remercie d’abord le PF et son prédécesseur, et présente brièvement l’institution à celui qui vient de recevoir son serment. Selon Dé Millogo, le CC est compétent pour connaître de la constitutionnalité des lois  de la Constitution, veille à la régularité des scrutins, juge les contentieux électoraux, proclame les résultats définitifs des scrutins... il a évoqué la portée de la prestation de serment et invité ses collègues à ne pas céder à la corruption, «ce fléau qui affecte le monde».

Acte XV : Blaise dit : «Je vous remercie et vous assure que j’ai pris acte de votre déclaration»

Acte XVI : «Je déclare la cérémonie solennelle de prestation de serment et d’installation levée»,   dit le PF

Acte XVII :  Séance de félicitations et photo de famille.

 

Zowenmanogo Dieudonné Zoungrana

L’Observateur Paalga du 26 septembre 2007



26/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres