L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

De la Refondation……..des refondateurs

Les élucubrations de Toégui

De la Refondation……..des refondateurs

J’ai tendance à toujours chercher la petite bête. C’est le reproche qu’on me fait souvent. D’un rien, je fais un drame. Comme ce raffut inutile autour du mot FACILITATEUR, ce mot que le Président Laurent GBAGBO a créé à Ouaga 2000 dans le feu de l’action.

Le mot a très bien pris depuis et à même fait des petits. Il ne reste plus qu’à attendre la prochaine édition du dictionnaire. Quant à moi, j’ai appris à me corriger. A présent, lorsque je découvre un mot qui me paraît étrange ou dont j’ignore le sens, je garde mon sang-froid. Je ne me précipite plus sur le Larousse ou le Robert, toute lecture cessante.

Je sais maintenant que bien de termes sont inconnus de l’Académie Française mais ont cours sous nos tropiques : PROMOTIONNAIRE par exemple REDYNAMISATION……INSTRUMENTALISAITON……COMPETIR…….ELUCUBREUR …et j’en passe.

Donc, quand j’ai lu ce titre dans mon journal : « Une nécessaire REFONDATION » je suis resté de glace. J’ai continué de lire tout tranquillement. Jusqu’à ce que m’apparaisse le mot REFONDATEUR. A ce moment je pris le dico. Le dico, c’est mon ami. Pour un oui, pour un non, je vais au dico.

Et que pensez-vous que je vis dans le dico au sujet de REFONDATION et de REFONDATEUR ? Rien ! Et quand je dis rien c’est rien ! Je ne parle pas de votre dictionnaire, je parle du mien qui ne date tout de même pas de la dernière pluie. Oui, dans mon gros Petit Larousse il n’y a pas plus de REFONDATION que de REFONDATEUR. Encore des mots pour rien. Comme FACILITATEUR et compagnie. Je suis resté toujours calme. J’ai néanmoins une pensée pour Missié GOAMA et Nobila CABARET.

Je me dis que ces deux lascars auraient du faire fortune, eux qui chaque semaine que Dieu fait invente des mots nouveaux. Je pense aussi à SACRE Saïdou OUEDRAOGO et à son long et incontrôlable BAKARY Rassurez-vous, je ne vais point vous importuner avec les élucubrations de Missié GOAMA et de Nobila CABARET. Vous avez mieux à faire. Mais c’est ce manifeste des REFONDATEURS sur la REFONDATION. L’avez-vous lu ? Du caustique !

Au fur et à mesure que j’en prenais connaissance, je sentais mes cheveux se dresser sur ma tête. Des propos d’une telle verdeur ! Plus toxique que les déclarations du G14 ou du Collectif. Des extraits ?
 « …..la réappropriation par le peuple des biens collectifs du pays.
 « ….la culture politique de la classe dirigeante actuelle qui est convaincue qu’elle peut rouler le peuple pour poursuivre ses entreprises de prédation et de violence politique.

 « … monarchisation du régime ……récupération du pouvoir judiciaire …..impunité…….insécurité…..désespérance en la démocratie ayant atteint les limites de l’acceptable.
 « ….le pouvoir d’achat des citoyens s’érode chaque jour davantage alors que d’autres citoyens de ce pays deviennent de plus en plus riches. Comme vous le constatez, ils n’ont vraiment pas fait dans la dentelle, les REFONDATEURS. Mais j’arrête là le massacre. Sinon, plus loin, il est question de « l’enfermement du pouvoir, sur lui-même…de son usure….de son autisme. Des monopoles de fait accordés à des hommes et des femmes d’affaire du sérail… » Des déclarations très dures qui font rougir bien de yeux.

Mais quand on lit le manifeste, la grande surprise est la disparité des signataires. C’est incroyable. Comment des politiciens, des chefs de parti politique qui avaient jusque là affiché des opinions et des comportements contraires ont-ils pu s’entendre pour élaborer et publier un tel brûlot ! ? Et comment ne pas se poser des questions lorsqu’il ressort que certains des signataires sont notoirement connus pour leur allégeance passée et actuelle au régime en place.

D’accord, parmi les signataires, il s’en trouve à qui on ne ferait pas l’insulte de penser qu’ils pourraient être de la cinquième colonne. Pas un Christian KONE en tout cas à qui Mahama SAWADOGO donnerait sûrement le diable sans confession. Mais peut-on en dire autant de tous ?

Le manifeste présente par ailleurs d’autres curiosités. Moi, personnellement, je n’aurais pas cru que Hermann YAMEOGO et Cyril GOUNGOUNGA auraient frayé ensemble de sitôt. L’un des deux ne doit vraiment pas être rancunier. Hermann et Cyril ensemble ? Encore ? En bon Moagha, le fils de Maurice ne connaît donc pas l’histoire des bijoux de famille de l’aveugle ? Gilbert OUEDRAOGO quant à lui regarderait sûrement par deux fois avant de s’inscrire dans une structure dans laquelle siège Cyril GOUNGOUNGA.

Et Ram OUEDRAOGO du Rassemblement des Ecologistes du Burkina Faso et Yacouba TOURE du Parti Ecologiste pour le Développement du Burkina ? Sans rancune également ? Tous les comptes sont apurés ? C’est vrai qu’ils ne sont pas qu’écologistes, ils sont aussi et peut être d’abord des politiciens. En politique il ne faut jamais dire : « …je ne te dirai plus bonjour… » ; mais tout de même !

Dans ce registre de copinage anachronique il y a aussi Soumane TOURE, un de nos rares Marxistes –Léninistes à ne pas avoir fait le saut dans la Social-Démocratie… assis à la même table que Toubé Clément DAKIO, un anti -communiste viscéral comme tout bon cadre de la BCEAO. L’adage qui prétend que ce sont ceux qui se ressemblent qui s’assemblent n’est pas de rigueur en politique.

Retour à Cyril GOUNGOUNGA. Soit c’est ma mémoire qui flanche, soit je pète les plombs. N’est-ce pas lui Cyril GOUNGOUNGA qui a déclaré à la TNB peu avant les dernières législatives que la limitation du mandat présidentiel était anti-démocratique ? Et pour bien se faire comprendre n’avait-il pas ajouté qu’une telle disposition constitutionnelle n’était qu’une limitation administrative ? N’avait- il pas laissé entendre que si lui Cyril GOUNGOUNGA était élu député il remettrait sur le tapis la question de l’article 37 ?

Or le manifeste des Refondateurs revendique, écrit noir sur blanc « … la promotion au rang de principe intangible de réviser la limitation des mandats à deux termes ». Alors !? Décidément, moi je ne serai jamais politicien - Ni aujourd’hui, ni dans une vie à venir. En outre, les Refondateurs dénoncent l’existence d’une “crise de régime doublée d’une crise de société”dans notre pays.

Au nombre des causes ayant engendré cette crise figure “la non tenue d’une conférence nationale”. Voilà qui va réveiller des souvenirs à Soumane TOURE, mais passons. Soumane TOURE a signé le manifeste sur la Refondation, c’est ça l’évènement. Redoutable politicien, haï ou adulé, il avait fait l’objet de beaucoup de supputations ces dernières années. L’opinion le situait tantôt dans le camp des….machins, tantôt dans le camp des…. machins.

Et revoilà le Soumane TOURE sans équivoque qui réapparaît. Avez-vous lu sa dernière appréciation sur le CDP et sur les Sankaristes ? « ….le Sankarisme est un mouvement politique sans avenir… le CDP est constitué de fraudeurs et de voleurs et n’à aucun avenir en dehors de Blaise COMPAORE ». Ce n’est pas du Soumane TOURE ça ? Du Soumane TOURE de la Bourse du Travail.

Du Soumane TOURE de l’ARDC. Du Soumane TOURE d’hier et d’aujourd’hui. Et je n’ose pas écrire ce qu’il a dit de Gilbert OUEDRAOGO. Ce serait donc défoncer une porte ouverte que d’affirmer qu’avec Soumane TOURE le mouvement des Refondateurs tient une recrue qui pèse très lourd. Côté malcause, cela s’entend.

La malcause. Laurent BADO s’offusque de ce qu’on le traite de malcauseur. Ne nous fâchons pas monsieur le Député, ce n’est point une offense. Un malcauseur est toujours le beaucauseur de quelqu’un et un beaucauseur est toujours le malcauseur de quelqu’un. Oui, professeur : malcauseur chez les TEKRE, beaucauseur chez les TUKGUILI ! Et j’ajoute que si la crise de régime que dénonce les Refondateurs est réelle c’est précisément parce qu’il n’y a pas suffisamment de malcauseurs dans le pays.

En parlant de Laurent BADO, et des malcauseurs, il y a quelque chose qui me turlupine par rapport au manifeste des Refondateurs. Je m’aperçois soudain que de grands noms de l’opposition radicale manquent à l’appel. Bizarre ça ! Pas de trace de Maître Benéwendé SANKARA ni d’aucun autre SANKARISTE. Pas de Emile PARE, malcauseur s’il en est …ni Issa TIENDREBEOGO, l’homme du “tube digestif”… Et Phil O. du PDS-PAI ? (Ouille ! Pitié Soumane !)

Curieux ! Même pas Ali LANKOANDE chef – papy de ce qui reste du PDP. Mais sachant qu’il s’agit de vieux briscards de la politique chacun d’eux doit bien avoir ses raisons. Par contre je me fais du souci pour certains membres du mouvement des Refondateurs qui ont courageusement apposé leur signature sur le manifeste.

En ont-ils mesuré toutes les conséquences ? Je ne cherche à faire peur à personne. Je sais seulement que dans la faune politique du Faso, des chefs de partis, de petits partis en général, aiment clamer leur CDP-phobie tout en déclarant leur admiration et leur soutien à Blaise COMPAORE et son programme.

Déclarer haut et fort qu’on abhorre le CDP, c’est sans doute grave. Mais ce n’est pas très grave. Mais, dans le manifeste des Refondateurs, certaines récriminations s’adressent directement à Blaise COMPAORE et non à quelqu’un d’autre du CDP, Mahama SAWADOGO ou Naboho KANIDOUA.

Quand on dénonce « la monarchisation du régime » il n’est pas nécessaire de faire un dessin pour comprendre qu’on s’adresse au propriétaire du CDP et non à ses dirigeants. Il y a le propriétaire du CDP, il y a les dirigeants du CDP. Yacouba TOURE, Eugène DIENDERE et Cyril GOUNGOUNGA savent-ils cela ? S’ils le savent qu’ils sachent que Blaise le sait également. Je ne dis que ça.

Au moment de boucler ce papier une curiosité de dernière minute m’envahit. Dans le genre brûlot, le manifeste constitue une excellence. Comme c’est bien écrit ! J’aimerais bien savoir qui est la plume de nos Refondateurs. Mon petit doigt pointe vers Alain ZOUBGA mais je me trompe sûrement. Autre chose : qui en est le patron, la tête pensante ? Pour le nommer ont-ils choisi le chef le plus ancien, du parti le plus ancien, auquel cas ce serait Hermann ou Soumane ? Ont-ils porté leur choix sur le petit dernier du groupe, Eugène DIENDERE qui est en même temps leur benjamin ?

Mais je vais vous dire une chose, certainement une bêtise. Moi si j’étais le patron des Refondateurs, je serais sur mes gardes. Dans la salle abritant nos réunions à huit clos, j’afficherais un gros panneau portant cette inscription : « PORTABLES au VESTIAIRE ». Sur le marché il y a paraît-il des portables à multiples fonctions. Ils permettent de téléphoner mais ils sont aussi des magnétophones qui enregistrent n’importe quel chuchotement. Je ne me suis pas fait comprendre ? Merci, c’est fait exprès.

Et voilà que ressurgit mon naturel « cherche – petite bête ». Je n’y peux rien. Avez-vous bien lu les deux déclarations des Refondateurs ? La première monture publiée le 03 mars et aussi la seconde du 7 avril ? Voilà : la première livraison ne comporte pas la signature de Yacouba TOURE ni celle de Soumane TOURE. Ensuite, la signature de Eugène DIENDERE ne figure plus dans la déclaration du 7 avril. Comme dirait l’autre, « ça c’est quelle affaire encore ? ».

Nos Refondateurs ont-ils bien ficelé leur chose ? Pourvu qu’ils ne nous jouent pas le coup de l’OBU... Sitôt né, sitôt tué. Ce qu’il y a de bien avec l’élucubration, c’est qu’on peut élucubrer à volonté. Moi, quand en pleine nuit et même quand “Narcisse me coupe le jus ”, on vient frapper à ma porte en me disant : « Toégui, y a un malabar avec une machette qui te demande dehors » je ne panique pas. Je n’ai pas de raison de paniquer. Qui viendrait casser la gueule à un pauvre élucubreur ! C’est pourquoi j’élucubre. J’élucubre, je ne compte plus.

Elucubreur c’est comme « opposant radical » L’un et l’autre goûte au plaisir de dénoncer les dérives de la cité sans obligation de résultat. S’ils constatent que VIIMA YA KANGA, ils crient haut et fort, avec la dernière énergie que VIIMA YA KANGA mais il ne leur appartient pas de mettre fin au VIIMA YA KANGA. Ce qui les sépare cependant, c’est que l’opposant radical se méfie des malabars à machette. Lorsque l’opposant radical rencontre un malabar tenant une machette et venant en sens inverse, il change de trottoir.

Charles GUIBO

 L’Observateur Paalga 18 avril 2008



18/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres