L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Déguerpissement à Tudub Wéogo : Où iront les victimes ?

Déguerpissement à Tudub Wéogo

Où iront les victimes ?

 

Lorsque nous sommes arrivés sur les lieux, la mobilisation était forte. La tristesse et le découragement se lisaient sur les visages des déguerpis. C'est à un spectacle désolant que nous avons assisté. Les habitants sont restés impuissants devant leurs maisons transformées en mottes de terre. Chacun y va de son petit commentaire. Yacouba Koanda, Georgette Zongo, Urbain I. Bamogo que nous avons approchés reprochent à la mairie de Nongr-massom de ne les avoir jamais avertis. A l'arrondissement de Nongr-massom, c'est un autre son de cloche.


Urbain Issa Bamogo, déguerpi : "C'est en arrivant ici le vendredi que je me suis rendu compte que des maisons, notamment la mienne, avaient été marquées d'une croix à la peinture rouge. Comme je n'en connaissais pas la signification, je me suis rendu à quelques mètres de ma maison, auprès d'un agent de sécurité, pour mieux comprendre. Je me suis vu dire que ce déguerpissement ne concerne pas les personnes qui habitent ces maisons pour le moment, mais qu'un délai leur sera donné, afin de leur permettre de trouver un autre logis. J'ai donc saisi le conseiller qui dit ignorer ce qui se passait. Aucune autorité, ni le conseiller, ni le chef, n'était en mesure de me donner l'information juste. Je suis un natif de Tudub Wéogo et n'ai pas l'intention de quitter ce lieu. Lorsque je construisais ma maison, je n'ai jamais été inquiété, pourquoi ils détruisent nos maisons ? Si j'étais présent au moment de la destruction, je vous assure que j'aurais usé de tous les moyens pour préserver ma maison. Où vais-je aller avec ma famille à un moment où l'hivernage est en train de s'installer ? Les autorités auraient pu nous donner un délai raisonnable."

Zacharia Sawadogo, maire de Nongr-massom : "Les problèmes que nous vivons sur le terrain des lotissements est créé par les citoyens eux-mêmes. C'est pour éviter tout cela que nous avons adopté cette démarche, parce qu'ayant déjà été victime. Nous avons vécu une situation qui était difficile à gérer : il s'agit de Bendogo, au secteur 27. Quand les citoyens entendent qu'il y a un projet de lotissement, ils assiègent rapidement l'endroit et achètent des superficies où ils construisent des maisons de 10 tôles et plus. Vous trouverez même des gens qui ont plus de 40 maisons à eux seuls. Lorsque vient le moment du recensement et de l'aménagement, on se rend compte qu'il y a plus de maisons que de parcelles pouvant être dégagées. C'est en fait une spéculation et non des maisons à usage d'habitation.

Si vous menez des investigations, vous vous en convaincrez. C'est la loi du plus riche qui prévaut dans ce genre de situation. Le jour du recensement, celui qui détient plusieurs maisons trouve des gens qui passent avec des CIB et se font recenser, pour qu'on ne se rende pas compte que c'est la propriété d'une seule personne.

Il y a aussi le problème de la ceinture verte qui existe depuis 1983. Elle fait partie d'un espace qui donne de l'air pur à la population de Ouagadougou. L'instruction que nous avons reçue du ministère de l'Environnement et du cadre de vie est de faire en sorte que cette ceinture verte ne soit pas occupée. Il y a des maisons qu'on a détruites qui sont sous l'emprise de la même ceinture verte.

Ces gens ont été sensibilisés ; nous avons passé l'information, et chaque fois que mon temps me le permet, je déconseille toujours de ne pas investir, surtout quand la population entend qu'il y a un projet de lotissement. C'est pour dire qu'en fait, c'est un aménagement prévu pour la zone non lotie de Somgandé.

Tudub Wéogo doit servir de trame d'accueil aux déguerpis de Somgandé. La logique voudrait que chaque citoyen ait un logis. Mais cette pratique frise le commerce. Nous serons rigoureux et regardant pour mettre fin à cela. Si nous laissons faire, nous ne pourrons pas reloger les habitants de Somgandé."

Par Gontran ZOUNGRANA

Le Pays  du 11 juillet 2007



11/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres