L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Des abeilles terrorisent la zone commerciale à Banfora

Banfora

Des abeilles terrorisent la zone commerciale

et administrative

 

 Des abeilles ont dicté leur loi dans la matinée du 25 octobre 2007 à Banfora. Sorties de leur nid habituel, juste d’un arbre jouxtant la préfecture de la ville, elles étaient déchaînées à tel point qu’un jeune homme, copieusement assailli, a été admis au Centre Hospitalier Régional (CHR) de la ville. La zone commerciale a été partiellement paralysée et beaucoup de gens, n’eût été la vigueur de leurs jambes, auraient connu une journée désagréable, voire inoubliable de leur existence.

 

Tous n’ont pas eu la chance face à ces abeilles déchaînées. Sont malheureusement de ceux-là, madame le préfet de Banfora, Mariam, qui a essuyé quelques piqûres. Le cas de  Yaya Youma, un jeune commerçant de 25 ans, est le plus triste, car il a été admis d’urgence au CHR, après cette agression insolite. «A son arrivée, son corps était couvert de dards», a expliqué l’infirmier qui lui a administré les premiers soins. Ce dernier a ensuite précisé que le corps de la victime était couvert de plus de mille dards, conséquences des piqûres. C’est une victime que nous avons trouvée sur son lit d’hôpital se plaignant toujours de douleurs, plusieurs heures après. Incapable de parler, l’infirmier rassurera qu’il est hors de danger. Mais comment est-on arrivé là ?

Dans la matinée du 25 octobre dernier, un groupe de femmes de très bonne volonté, au sortir de la saison des pluies, étaient en train de désherber les locaux de l’administration locale. Après le gouvernorat, elles étaient maintenant dans les locaux de la préfecture de Banfora lorsque d’un arbre, ces bestioles, visiblement dérangées dans leur paisible demeure, se sont aussitôt déchaînées. Ce fut alors la débandade et les agents du gouvernorat, de la préfecture et du haut- commissariat ont dû, soit prendre la tangente, ou se barricader dans leurs locaux. Aussi, des visiteurs venus pour leurs besoins ont passé un mauvais quart d’heure.

Du reste, l’administration n’a pas été la seule à connaître les angoisses de cette matinée. Au sein des commerçants installés en bordure de la RN°7, ce fut aussi le sauve-qui- peut face aux abeilles, perturbant ainsi l’activité commerciale. La circulation a été aussi perturbée et la zone était desserte à cause de l’agressivité des abeilles. C’est dans ce climat de frayeur généralisée que les sapeurs-pompiers sont arrivés sur les lieux, pratiquement pris de court.

 En effet, des témoins expliquent qu'à leur arrivée, ils auraient assister impuissants à la déconvenue du jeune commerçant, qui aurait fait au moins 30 mn sous les abeilles. C’est après que, munis de produits insecticides Kaltox cherchés à la hâte, ils ont pu dégager la victime et procéder à l’élimination des abeilles, qui séjournaient depuis  longtemps sur l’arbre.

Depuis, les commentaires vont bon train dans la ville, car de mémoire d’homme, jamais de tels faits n’ont été vécus ici.  Ce qui fait dire à certains que le fait n’est pas anodin. Et les partisans de cette croyance ont donc les regards tournés désormais vers les autorités coutumières qui, espèrent-ils, sauraient décoder le message.

 

Luc Ouattara

L’Observateur Paalga 30 octobre 2007



30/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres