L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Des militaires en jupon

Contingent 2006

Des militaires en jupon

 

Le camp Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso a servi de cadre, vendredi dernier, à la présentation au drapeau du contingent 2006. C’était au cours d’une cérémonie marquant la fin de formation au Groupement d’instruction des forces armées (GIFA) des recrues au nombre desquelles, de jeunes filles.

 

C’est le chef d’état-major de l’armée de terre le colonel Dominique Diendéré qui a présidé cette cérémonie qui consacre la fin de formation pour les 701 recrues. Réparti en deux sections, ce contingent se présente de la manière suivante : un premier groupe composé de quatre cent soixante-dix-sept soldats destinés à l’armée de terre, cent autres (100) à la Brigade nationale de sapeurs pompiers et quarante-quatre (44) à l’armée de l’air. Arrivés le 09 janvier 2007 au GIFA, ils séjourneront du 11 au 31 avril au centre d’instruction temporaire de Bama avant de parfaire leurs connaissances à l’école du groupement. Le deuxième groupe est celui du personnel féminin spécialisé que le GIFA a accueilli le 06 avril 2007. Uniquement composé de jeunes filles, le recrutement à ce niveau s’est opéré sur la base du BEPC même si deux d’entre elles décrocheront par la suite leur baccalauréat session de 2007. Tout comme le premier groupe, ces nouveaux militaires en jupon passeront par Bama avant de parachever leur formation au GIFA. Ce dernier contingent se compose de quatre (4) comptables, onze (11) infirmières, deux (2) techniciennes de bâtiment, une (1) gestionnaire de stocks et une (1) mécanicienne. Une première pour le GIFA, a dit le chef de corps du groupement, le commandant Djibril Nacro. Et malgré le manque de savoir-faire pour gérer pareille spécificité, dit-il, nous pensons avoir surmonté les principales barrières psychologiques afin de mener à bien notre mission. Le commandant Djibril Nacro a dans la foulée souhaité qu’une attention particulière soit désormais portée sur le retour d’expérience après cette session de formation en vue des prochaines échéances. Cette cérémonie de fin de formation, qui a connu la présence de nombreux invités au nombre desquels le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Mathieu Bêbrigda Ouédraogo ainsi que des autorités politiques, militaires et communales de la ville, a également été marquée par des remises d’épaulettes et d’attestations  suivies d’une grande parade. Cette fin de formation, a ajouté le chef de corps du GIFA, doit être le début d’un dialogue courtois, franc et constructif entre sa structure et les institutions bénéficiaires, afin de sceller la vocation d’excellence du groupement.

Jonas A. Kaboré

L’Observateur Paalga du 9 août 2007



08/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres