L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Deux agents sanctionnés pour faux et usage de faux en écriture comptable à l'hôpital de Ouahigouya

Hôpital de Ouahigouya

Deux agents sanctionnés pour faux et usage de faux en écriture comptable

 

Deux agents du CHR de Ouahigouya, l'un gestionnaire des hôpitaux, l'autre adjoint des cadres hospitaliers et billetteur ont écopé d'une sanction qui leur a été signifiée dans une lettre signée du DG de l'hôpital de Ouahigouya et  transmise aux différents responsables des services. Dans ladite lettre, il a été décidé de l'exclusion des deux agents de l'hôpital un mois durant du 25 juillet au 25 août inclus avec interdiction totale de pénétrer dans la cour, sauf en cas de maladie. L'histoire remonte à l'année dernière. On se souvient qu'en 1999 l'hôpital est passé d'abord au statut d'Etablissement public à caractère administratif (EPA), puis après est devenu Etablissement public de santé. C'est en 2006 que la décision d'application est tombée et les agents, reversés dans la nouvelle grille des EPS, avaient droit à une incidence financière allant de 1999 à 2006. C'est à travers l'établissement des états de paiement qu'il y a eu maldonne. Des agents de même catégorie se sont retrouvés avec des sommes différentes. Un d'entre eux s'en est ouvert à sa structure syndicale. Cette dernière a adressé une correspondance à l'administration pour demander des éclaircissements. Après les investigations, il s'est avéré que les deux agents indélicats avaient par-devers eux deux états de paiement. L'un connu de toute l'administration et l'autre fabriqué par eux-mêmes où les sommes qui figurent sont en deçà du montant normal. C'est sur ce faux état que les agents grugés ont signé. Les deux fautifs se chargeaient après de remplir correctement l'état normal avec leurs références pour les  transmettre à la hiérarchie. C'est après des lettres de demande d'explications adressées aux deux agents du service financier et une rencontre entre l'administration et les responsables syndicaux que la décision de  sanction a été prise conformément aux statuts régissant les EPS. Ces derniers temps, les plaintes se multipliaient. Certains travailleurs de l'hôpital se demandent comment ce subterfuge a pu passer à travers les hiérarchies des services financiers. Pour eux, il faut obligatoirement un audit pour savoir l'ampleur de la situation, car ils sont nombreux, les agents qui ne maîtriseraient pas le mode de calcul par rapport au reversement.

 

Emery Albert Ouédraogo

L’Observateur Paalga du 2 août 2007



02/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres