L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Dialogue interivoirien : Mercredi des cendres avec l'opposition

Dialogue interivoirien

Mercredi des cendres avec l'opposition

 

Le président du Faso, Blaise Compaoré, a reçu en audience cinq (5) membres de l'opposition ivoirienne, hier mercredi des cendres, dans son palais de Koulouba. A leur sortie d'audience, leur porte-parole, Alassane Dramane Ouattara, président du Rassemblement des républicains, a souhaité que cette fois-ci les discussions puissent permettre à son pays de sortir de la crise pour ainsi mettre fin à la souffrance des Ivoiriens.

 

Le jour de cette rencontre entre le facilitateur des négociations interivoiriennes et l'opposition est on ne peut plus symbolique. En effet, c'était le Mercredi des cendres, premier mercredi du carême chrétien, période de consécration et de pénitence.

 

Ce sont les deux principaux partis de l'opposition ivoirienne, à savoir le Rassemblement des républicains (RDR) et le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) qui ont été reçus par le médiateur Blaise Compaoré. Le premier parti était représenté par son président, Alassane Dramane Ouattara, son secrétaire général à la Communication, Aly Coulibaly, et son secrétaire adjoint, Amado Soumahoro.

 

Le PDCI était, quant à lui, représenté par son secrétaire général, Alphonse Djédjé Mady, et son collègue Noèl Nemnin. Avec le président du Faso, ils ont fait un large tour d'horizon sur la situation de leur pays et les points essentiels à résoudre dans les tout prochains jours au cours de ces discussions interivoiriennes.

 

Au cours de cette rencontre, l'opposition n'a pas manqué de faire remarquer que les négociations de Ouagadougou constituent la 13e rencontre depuis Linas Marcoussis et intervient après cinq (5) rencontres entre les leaders politiques ivoiriens sur le sol ivoirien.

 

Une façon de dire qu'il est maintenant temps de parvenir à des accords qui seront respectés : "Nous souhaitons que les discussions permettent de trouver un accord définitif qui sera réellement appliqués pour que la Côte d'Ivoire sorte de cette crise et que les Ivoiriens sortent de cette souffrance", a souligné Alassane Dramane Ouattara à sa sortie d'audience.

 

Selon lui, tout doit conduire à des élections transparentes et démocratiques. "Nous pouvons faire cela cette année", a-t-il précisé. Selon une source proche des négociations, ces membres de l'opposition resteront à Ouagadougou encore quelques jours. Vivement que les uns et les autres fassent des concessions pour que ce pays frère renaisse de ses cendres.

 

Abdou Karim Sawadogo



21/02/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres