L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

"Faux, la campagne agricole n'est pas satisfaisante"

Le G14 au ministre de l’Agriculture

"Faux, la campagne agricole n'est pas satisfaisante"

Le Groupe du 14 février (G14) a organisé le 8 novembre 2007 une conférence de presse à Ouagadougou au cours de laquelle il a réaffirmé son inquiétude face à la cherté de la vie au Burkina. Le G14 remet en cause les affirmations du ministre de l'Agriculture selon lesquelles il y aurait cette année un excédent céréalier dans notre pays. Pour le groupe, "la campagne agricole 2007-2008 n'est pas satisfaisante".

Le Groupe du 14 février a refait surface à travers une conférence de presse qu'il a organisée le 8 novembre dernier au siège du Parti africain de l'Indépendance (PAI), à Ouagadougou. Au cours de cette conférence, il a livré aux hommes de médias sa lecture de la situation nationale. Le présidium de la conférence était occupé par Maître Bénéwendé Sankara avec à ses côtés, Nestor Bassière et Kader Nacro.

Pour les responsables du G14, la situation nationale est préoccupante. La cherté de la vie n'est plus à démontrer, en témoigne la hausse du prix du pétrole et de celui des denrées de première nécessité. Du reste, le G14 réfute les propos du ministre de l'Agriculture, selon lesquels les résultats prévisionnels de la campagne agricole 2007-2008 laissent entrevoir un excédent céréalier. Les responsables du G14 notent pourtant une hausse du prix du sac de 100 kg de maïs qui varie présentement entre 12 000 fcfa et 15 000 fcfa, respectivement à Bobo Dioulasso et à Ouagadougou, et serait à 16 000 fcfa à Fada. Et Me Sankara de dire: "Aujourd'hui tout indique que la campagne n'est pas satisfaisante, en témoigne la hausse des prix des céréales signalée çà et là, malgré les allégations du gouvernement qui se veulent rassurantes conformément à ses habitudes à réagir sur tout sujet, même inutile ou futile dès que cela rapporte des gains aux dignitaires".

Le groupe condamne également l'attitude du gouvernement vis-à-vis des revendications des travailleurs. Pour Me Sankara, les conditions de vie des travailleurs ne sont pas la vraie préoccupation des dignitaires de la 4e République. Il a déploré le fait que le gouvernement ait rejeté la concertation gouvernement-syndicat, initialement prévue pour septembre dernier.

Comme on pouvait s'y attendre, à l'orée du 13 décembre, l'affaire Norbert Zongo ne pouvait être occultée; tout autant que les assassinats de Piéla. En plus de ces crimes, il y a l'assassinat du président du Conseil national de la Révolution, Thomas Sankara, qui reste également non encore élucidé. Par ailleurs, pour Me Sankara, la principale raison de la célébration des 20 ans de pouvoir du président Blaise Compaoré n'était "ni plus ni moins qu'une volonté délibérée du régime de Blaise Compaoré de saboter les activités commémoratives du 20e anniversaire de l'assassinat de Thomas Sankara".

Pour le G14, le régime Compaoré est un régime antidémocratique, "où le parti au pouvoir se confond à l'Etat et où l'impunité, la corruption, les crimes économiques et de sang sont visibles." Pour le G14, les récents mouvements d'humeur au sein de l'armée constituent la preuve que la situation est grave. Et il est "urgent que tous les patriotes et démocrates de notre pays prennent conscience de la gravité de la situation et agissent pour une vraie démocratie et pour le respect strict des normes républicaines".

Lassina SANOU

Le Pays du 9 novembre 2007



09/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres