L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Flambée des prix et vie chère : Les jeunes étudiants UNDD dénoncent

Flambée des prix et vie chère

Les jeunes étudiants UNDD dénoncent

 

La salle de conférences de l’Environnement de Koudougou a accueilli le samedi 16 février dernier le 10e Forum de communication alternative (FOCAL) de l’UNDD qui a regroupé, cette fois-ci, les étudiants de l’université de Koudougou engagés pour la plupart dans le Mouvement de la jeunesse de l’UNDD (MJ/UNDD). Ce forum a porté sur la vie chère exacerbée ces derniers temps par la flambée des prix des produits de première nécessité. Une occasion pour ces jeunes d’interpeller les premiers décideurs du pays sur l’urgence d’y trouver des solutions idoines.

 

C’est un présidium constitué de jeunes étudiants qui a mené les débats avec, il faut le reconnaître, beaucoup de maîtrise et de perspicacité. On notait également la présence dans la salle du secrétaire général communal et du secrétaire à la jeunesse de l’UNDD, messieurs Adama ouédraogo et Lassané Koala, qui ont du reste pris une part active aux échanges. Deux communications livrées par Sirima Aziz et Somda Firmin tous membres du MJ/UNDD ont servi de base de débat à ce 10e FOCAL de l’UNDD. Dans la première communication dont le thème était ‘’La vie chère, espoirs et limites de l’engagement du Premier ministre’’, le jeune communicateur a relevé d’entrée que la qualité d’une bonne gouvernance se mesure par la bonne tenue du cadre institutionnel et politique mais aussi du cadre macro-économique et diplomatique.

Aujourd’hui, selon le conférencier, un consensus indiscutable se dégage sur les échecs constatés sur le terrain de la lutte contre la pauvreté avec notamment pour conséquence, une flambée des prix qui devient un cauchemar pour le citoyen avec, pour ne rien arranger, un quasi-blocage des salaires. Cette communication aborde des chapitres comme ‘’le constat de l’emballement des prix dans un contexte de pauvreté envahissante’’, ‘’la croisade contre la vie chère du premier ministre : Un sursaut à mener à son terme’’ et ‘’les limites objectives et structurelles à la lutte contre la hausse des prix’’.

En conclusion, le communicateur a dénoncé le caractère parasitaire et prédateur de notre Etat et a invité l’ensemble de la population et en particulier les étudiants à  agir en toute conscience en prévision de ce que sera notre vie à court et long terme.

A la fin des échanges, Sirima Aziz  a interpellé les décideurs sur le problème de la montée vertigineuse des prix des produits de première nécessité qui peut mettre à mal le climat social du pays. Surtout que, du point de vue des jeunes du MJ/UNDD, il y a comme un manque de concertation franche entre les commerçants et le gouvernement sur le contrôle et la fixation des prix des produits ; chose qui laisse libre cours à l’arbitraire et à toutes les formes d’abus.  

 

 

Cyrille Zoma

L’Observateur Paalga du21 février 2008



21/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres