L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Grogne dans l'armée Bobo- Dioulasso entre scène

Saint-Sylvestre

Les soldats investissent les rues à Bobo

 

La nuit de la Saint-Sylvestre a été sérieusement perturbée à Bobo-Dioulasso par des rafales de mitraillettes qui ont commencé à retentir vers la partie sud de la ville.

 

Il était presque minuit et ceux qui croyaient aux bruits des pétards comme il est de coutume en cette période de fêtes de fin d’année ont vite fait de déchanter quand des hommes en tenue, venus du camp militaire sis à quelques centaines de mètres du centre ville, commencèrent à investir certains maquis et d'autres lieux publics.

 

C’était le sauve-qui-peut et les soldats se livrèrent à un semblant de chasse à l’homme, provoquant ainsi une panique générale. "C’est parce que vous avez l’argent que vous fêtez", a laissé entendre l’un des «assaillants» qui multipliera par la suite les tirs en l’air.

 

Certains usagers, qui ont eu le malheur de les croiser sur leur chemin, ont reçu des coups de crosse ou de ceinturon. Bien organisés, les bidasses, au nombre d’une centaine environ, ont réussi à quadriller le centre ville tout en ciblant les zones les plus fréquentées.

 

Des maquis comme le Talier, le Macoumba ou encore le Perroquet n’ont pas échappé à cette furia des hommes en arme. Pris de peur, des clients ont dû déserter les lieux, abandonnant leurs engins au parking ou encore leurs portables sur les tables.  Même si on ne déplore aucune perte en vie humaine, cette descente de la soldatesque sur le centre ville de Bobo a fait de nombreux mécontents.

 

Et le mouvement, qui n’a duré qu’une heure environ, a fait des dégâts matériels (kiosques et engins endommagés), mais aussi quelques blessés légers.

 

Et depuis, les spéculations vont bon train à Sya et certains n’hésitent pas à  dire qu’il pourrait s’agir de la suite des malheureux événements des 20 et 21 décembre dernier à Ouagadougou ; lesquels événements, on se rappelle, ont été pour les bérets rouges l'occasion de faire des revendications allant dans le sens de l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

 

J.A.K.

source L'Observateur Paalga du 4 janvier



03/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres