L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Haro sur les

Haro sur les "tombeaux roulants" !

"C'est Dieu qui nous protège lorsque nous circulons dans ce pays", entend-t-on ici et là. Cette pensée bien africaine, à y voir de près, traduit une certaine réalité, au regard de la "gymnastique" que les usagers de la route sont souvent obligés de pratiquer pour pouvoir arriver à destination sains et saufs. C'est ahuri et médusé que l'on assiste à des défaillances d'ordre technique aux conséquences dangereuses pour les usagers en pleine circulation routière des engins à quatre roues: inexistence de système de freinage, système d'éclairage défectueux ou inexistant, absence de clignotants, abondance de fumée polluante.


Malheureusement ces taxis, cars de transport, camions remorques ou citernes et même des véhicules à usage personnel sont légion sur les avenues de Ouagadougou et les routes nationales du pays. Véritables "tombeaux roulants", ils sèment panique, désolation et mort sur leur passage. Ne parlez surtout pas de visite technique aux conducteurs ou propriétaires de ces engins peu fiables. lls vous voueront aux gémonies, arguant par exemple que les coûts liés à la visite technique sont exorbitants. Mais, ce qui est curieux, des conducteurs d'engins fort branlants, possédent parfois des documents attestant que leur visite technique est à jour, alors qu'il n'en est rien.


La facilité et le laisser-aller prononcés y sont pour quelque chose. Et en pareille occurrence, certains agents de police commis à la sécurité routière ne sont pas exempts de tout reproche. Les contrôles sont parfois peu sévères ou inexistants et dans le premier cas, les dessous de table, annihilent toute démarche de sanction, en cas d'anomalies constatées. Tout compte fait, les défaillances mineures, dues à l'éclairage ou au freinage devraient être réparées avec la plus grande rapidité. Le bon sens le commande afin de se mettre soi-même en sécurité et éviter des accidents "bêtes". Mais hélas. Il y a parmi ces conducteurs ceux qui ont même poussé l'audace jusqu'à afficher à l'arrière de leur véhicule, l'écriteau suivant : "ne me suis pas de près". Comme pour dire "Je peux me stationner n'importe où et à tout moment, sans signaler donc méfie toi" ou encore "si je peux amorcer une marche arrière et si je te cogne parce que mon système de freinage fonctionne mal, tant pis".

Au regard de cette donne, la conscience citoyenne ou la conscience tout court, devrait amener les uns et les autres à se mettre à l'idée qu'il s'agit là de préservation de la vie humaine. Toute chose qui requiert que l'on y accorde la plus grande considération. Evitons donc les "tombeaux roulants" et d'être nous-mêmes des fossoyeurs.

Gabriel SAMA

«Trait de plume» in Sidwaya du 19 avril 2007



19/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres