L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Il faudra renforcer le béton avec de la non-ingérence

Grille de lecture

 

Construction nouvelles ambassades américaines

Il faudra renforcer le béton avec de la non-ingérence

 

En 2010, les employés de l’ambassade des Etats-Unis au Burkina aménageront dans un cadre spacieux à Ouaga 2000. Ce sera ainsi l’aboutissement d’un projet de construction dont le premier coup de pelle a été donné le lundi 1er avril 2008. Et ce n’était pas un poisson d’avril, puisque le patron de l’exécutif burkinabè était aux premières loges de cette cérémonie fort symbolique. L’architecture de la nouvelle ambassade a pour soucis de répondre à plusieurs critères, notamment ceux de la protection, de la sécurité et de la fonctionnalité. Et ce genre d’investissement a bien sûr un coût : 33 milliards. Malgré tout, l’on ne peut que noter avec satisfaction l’ardent désir du gouvernement américain de loger ses 300 travailleurs dans les meilleures conditions de confort et de sécurité. Côté économique par ailleurs, c’est sûr que ce grand chantier permettra aux entreprises nationales de se faire de l’argent sans compter les nombreuses familles qui seront nourries grâce à l’importante main d’œuvre qui y sera déployée. La construction de ce bureau «définitif» signifie d’autre part que les relations entre l’Oncle Sam et le Pays des hommes intègres sont au beau fixe. L’intérêt et la pertinence de cette construction ne sont donc plus à démontrer. Et comme l’avait si bien écrit notre collègue qui était présent à la cérémonie, la diplomatie de la première puissance ne pouvait tout de même pas continuer à être confinée  dans son QG de Koulouba.

Cependant, il n’en demeure pas moins que la décision de construire de nouvelles représentations diplomatiques par le gouvernement américain a une autre explication : les différentes actions terroristes touchant les intérêts américains à travers le monde. Réponse du berger à la bergère, la Maison-Blanche a décidé de l’érection de bâtiments adaptés aux circonstances. Il ne fait donc l’objet d’aucun doute que la construction d'une soixantaine de représentations diplomatiques dans le monde répond surtout à des besoins de sécurité qui ont commencé à naître depuis l’intervention américaine en Afghanistan et en Irak. Dès lors, la politique extérieure des Etats-Unis est très décriée et cette situation a ouvert la porte aux enragés de tous poils. Tout en saluant donc la construction de ces bâtisses bunkérisées à souhait pour la protection de ceux qui y séjournent, il serait souhaitable que le prochain gouvernement qui s’installera après la présidentielle de novembre 2008 revoie la politique extérieure des Etats-Unis, notamment ses interventions militaires dans les autres pays. Peut-être qu’à ce moment, les architectes américains n’auront plus besoin de beaucoup de ciment pour confectionner les dalles de béton qui serviront à fortifier leurs nouvelles ambassades. En somme, la meilleure des sécurités serait de renforcer le béton avec la non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats.

 

 

Issa K. Barry

L’Observateur Paalga du 3 avril 2008



02/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres