L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Incendie au MEBA : Les archives de l'enseignement bilingue parties en fumée

Incendie au MEBA

Les archives de l'enseignement bilingue parties en fumée

Le jeudi 25 octobre, en début d'après-midi, un incendie s'est déclaré dans le bâtiment abritant les deux ministères des Enseignements et de l'Education de base. Un court-circuit au 4e étage dudit bâtiment serait à l'origine de l'incident que les sapeurs-pompiers ont vite circonscrit.

Les travailleurs des ministères des Enseignements et de l'Education de base, particulièrement la responsable du service de l'enseignement bilingue, ont eu des sueurs froides, le jeudi 25 octobre, en début d'après-midi. La cause, le bureau de cette dernière, situé au 4e étage du bâtiment, a été la proie des flammes. Aux environs de 13h, pendant que nous étions de passage devant le bâtiment, un attroupement attire notre attention. Lorsque nous avons marqué un arrêt pour constater ce qui se passait, ce sont des travailleurs et les deux ministres Odile Bonkoungou de l'Education de base et Maxime Somé, ministre délégué à la Formation professionnelle, que nous avons trouvés, encore au bord de la stupeur dans la cours. Une fumée noire qui s'échappait des fenêtres au 4e étage nous indiquait qu'il s'agissait d'un incendie. Les sapeurs-pompiers étaient déjà à pied d'oeuvre. Dans les escaliers, la fumée, qui devenait de plus en plus dense au fur et à mesure qu'on approchait le 4e étage, rendait la respiration presqu'impossible. Une fois au 4e , c'est un bureau totalement calciné, noire de charbon que l'on pouvait constater. Les pompiers, après avoir éteint le feu, essayait de sauver quelques effets, mais les dégâts étaient considérables au sein du bureau.

La principale locatrice du bureau, Augustine Paré que nous retrouverons plus tard au pied du bâtiment, explique que depuis le matin, elle avait constaté une ampoule défectueuse. Pensant qu'il s'agissait d'une simple anomalie qu'elle pourrait signaler au gestionnaire, elle s'en est pas préoccupée outre mesure. Vers 13 h, elle constatera que l'enjoliveur commence a fondre, puis un début de flamme se signale. Elle appelle au secours mais comme il était midi, une seule personne est venue lui prêter main forte pour évacuer le bureau mais les flammes étaient déjà intraitables. C'est ainsi que les pompiers seront appelés. Heureusement, il n'y aura pas de blessé, mais toutes les archives du service de l'éducation bilingue seraient parties en fumée, surtout ce bureau sert aussi de magasin.

Par Ladji BAMA

Le Pays du 26 octobre 2007



25/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres