L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

La Maison du peuple définitivement refusée aux Sankaristes

Commémoration du 15-Octobre 

La Maison du peuple définitivement refusée aux Sankaristes

Le comité national d'organisation du 20e anniversaire de l'assassinat du président Thomas Sankara a tenu une conférence de presse le samedi 15 septembre dernier à Ouagadougou. Tout se déroulerait bien au niveau des préparatifs de l'événement même si la maison du Peuple a été refusée audit comité pour cause de réquisition par la Présidence du Faso.

A un mois, jour pour jour, du 15 octobre 2007, le comité d'organisation est en mesure de préciser les différentes activités retenues. Il s'agit notamment du symposium international sur la pensée et l'action du président Thomas Sankara, qui se tiendra du 11 au 14 octobre prochains à Ouagadougou. Les 1 500 délégués attendus des pays d'Afrique, d'Europe, d'Asie, d'Amérique, etc. plancheront sur plusieurs thèmes dont, entre autres, Assainissement des finances publiques ; Sankarisme et protection de l'environnement ; Sankarisme et bonne gouvernance ; Sankara et l'aide publique au développement ; Thomas Sankara 20 ans après. Selon le président de la commission thèmes, Me Bénéwendé Sankara, les discussions devraient permettre de conceptualiser le sankarisme, "qui n'est pas une théorisation d'un régime d'exception". 20 ans après sa mort, Sankara est toujours vivant, a laissé entendre le président de l'UNIR/MS, et s'accorder sur son idéal permettrait aux partis politiques et aux associations se réclamant de lui de mûrir leur action.

Faisant le point des préparatifs de l'événement, le vice-président du comité d'organisation, Jonas Hien, a indiqué que tout se passait bien malgré quelques difficultés pour occuper certains espaces. En effet, les organisateurs ont déposé une demande de réservation de la maison du Peuple depuis avril dernier. Mais, au moment de régler la facture, ils ont été priés d'aller voir ailleurs parce que la Présidence du Faso venait de réquisitionner cette infrastructure du 10 au 20 octobre 2007. "Nous avons compris. Cela ne nous a pas surpris. Pour nous, c'est un refus", a déclaré Jonas Hien.

Devant cette situation, le comité a entrepris d'autres démarches pour obtenir l'espace Gambidi, le CBC et l'ATB. Ce sont donc ces espaces qui accueilleront les manifestations du 20e anniversaire de la mort de Thomas Sankara. Au regard de cela, le comité ne craint-il pas des débordements compte tenu des manifestations commémoratives des 20 ans de l'accession au pouvoir de Blaise Compaoré ? A cette question d'un confrère, Jonas Hien a répondu que tout serait mis en oeuvre pour éviter toute provocation et toute réaction. Les organisateurs ont aussi annoncé à la presse que l'événement mobilisait plusieurs personnes sur le plan international.

Ainsi, une caravane Thomas Sankara avec pour nom "Oser inventer l'avenir" est partie du Mexique le 7 septembre dernier et devrait sillonner plusieurs pays, avec pour point de chute le Burkina.

Enfin, concernant la question de l'unité des Sankaristes, les partis politiques présents à la conférence de presse ont affirmé que pour ce qui était de la pensée de Thomas Sankara, il n'y avait pas de divergences en leur sein. Selon eux, l'espoir est permis de voir des progrès en la matière à partir du 20e anniversaire.

Par Dayang-ne-Wendé P. SILGA

Le Pays du 17 septembre 2007



17/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres