L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

La politique motive peu les habitants de Tenkodogo

La politique motive peu les habitants de Tenkodogo

A Tenkodogo, la campagne pour les élections législatives du 6 mai 2007 bat son plein à son cinquième jour, 18 avril 2007. Un micro-trottoir dans ladite ville indique que la population est déçue des politiciens de la zone.

Aziz Boulbezer (plombier) : "Nous sentons que la campagne électorale a démarré à Tenkodogo, parce que cela fait quelques années, il y a des modèles de véhicules que nous avons jamais vus ici, mais dans la semaine-là, on sent que quelque chose se passe à Tenkodogo. On voit de nouveaux véhicules, même des étrangers dans la ville. Vraiment, ces gens-là, nous ne pouvons plus les prendre au sérieuse, parce qu'après la campagne, on ne les verra plus et les promesses qu'ils font n'aboutissent à rien. La campagne n'intéresse pas la population. Moi, je vais voter parce que je suis un citoyen, sinon, le vote ne m'intéresse pas car il n'y a pas de changement. On dirait que la situation ne fait que s'empirer. C'est le CDP qu'on voit le plus sur le terrain. Si ce n'est pas le CDP, les autres partis ne sont pas écoutés par les électeurs car ils sont pauvres. Je ne sais même pas où se trouvent les sièges de la plupart de ces partis".

Dieudonné Sorgho : "Je sens que la population de Tenkodogo s'intéresse à la campagne électorale des législatives à venir. Les électeurs sortent pour le retrait de leurs cartes et pour mobiliser les militants au compte des différents partis en compétition sur le terrain. Vraiment, on sent qu'il y a la campagne électorale à Tenkodogo. Les partis qu'on voit sur le terrain sont le CDP, l'UPR, le PDP/PS, la CFD/B, le PAI et le PAREN".

Eloge Soubeiga (vendeuse de chemises): "Nous voyons les gens passer en train de battre campagne. Nous n'avons jamais été accostés par un parti politique quelconque pour voter pour lui. Pour le moment, les meetings des partis politiques ne drainent pas du monde. Peut-être que la population n'est pas encore motivée ! Pour ce qui est du vote, je vais voter car il s'agit d'accomplir mon devoir de citoyen".

Wendpouiré Sawadogo : "Depuis quelques jours, nous voyons des étrangers rentrer à Tenkodogo avec de gros véhicules.
Ce qui indique que la campagne a commencé. Ce n'est pas cela qui nous préoccupe. Nous avons remarqué que quand ces politiciens viennent ici, c'est qu'ils ont besoin de nous. Juste après, ils repartent sans regarder derrière eux, nous abandonnant à notre situation. Nous n'avons jamais vu un député à Tenkodogo ici, qui après son élection, est revenu échanger avec la population en temps normal; cela nous déçoit ! Les élections n'intéressent pas les gens en réalité, mais comme tout le monde court vers là où il y'a à manger, c'est ce qui explique la mobilisation des électeurs et militants dans certains partis politiques. C'est toujours le CDP qui domine sur le terrain".

Bintou Balima (vendeuse de fruits) : "Dans ces deux jours, nous sentons la campagne électorale à Tenkodogo. Cela intéresse la population car les gens veulent accomplir leur devoir de citoyen. Jusqu'à présent, seul le CDP a fait un meeting à Tenkodogo ici. Comme autres partis politiques que je connais dans la ville, il y a la CFD/B, le PDP/PS et le PDS".

Ali TRAORE

Sidwaya du 20 avril 2007



20/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres