L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

La route fait 4 victimes dans le Mouhoun

Circulation

La route fait 4 victimes dans le Mouhoun

 

C’est avec beaucoup de tristesse et d’émotion que la population de Dédougou a appris dans la matinée du mardi 13 mai l’accident d’un véhicule sur la nationale N°10, bretelle Dédougou-Tougan.

 

Le véhicule, immatriculé 11 JJ 9349 BF, communément appelé 10 tonnes, appartenant à un transport de Dédougou, était en partance sur Gassan dans le Nayala. Dans la province du Mouhoun plus particulièrement, les commerçants préfèrent ce genre de véhicules comme moyen de transport car adapté aux routes et plus utilitaires pour leurs activités. Et chaque jour dans la région, ce sont des centaines de marchands ambulants que ces véhicules, considérés à tort ou à raison comme des tombeaux ouverts, transportent de marché à marché sur des routes impraticables. A propos que dire du silence des forces de l’ordre sur les charges de ces véhicules non appropriés pour transport en commun ?

Le tronçon Dédougou-Douroula, de nos jours, est impraticables au regard des escaliers sur le trajet. L’état défectueux de la route oblige les usagers à aller à une certaine vitesse pour permettre aux passagers de ne pas ressentir trop les secousses. 

L’accident survenu à Kirskongo, situé à une quinzaine de kilomètres, sur l’axe Dédougou-Tougan, serait dû en partie à une défaillance mécanique du véhicule. Selon des témoins c’est en pleine vitesse, que la roue avant droite a été projetée de son axe. Le véhicule va se retrouver sur la chaussée, marchandises et passagers sens dessus-dessous,  avec un bilan macabre : deux morts sur le champ, deux à l’hôpital et  23 blessés dont 12 (douze) dans un état très critiques. 

On ne cessera jamais de répéter que ces véhicules de transport mixte constituent un véritable danger pour la sécurité des passagers. Mais que faire dans un pays où ltout est négligence. En attendant que la région de la Boucle du Mouhoun soit dotée d’un bon réseau routier (bitumé), il serait plus sage pour les autorités, notamment les forces de l'ordre, de sévir un tant soit peu contre ce genre de transport mixte où souvent les passagers bradent leur vie contre quelques jetons ou quelques sacs de céréales.

Il n’y a  pas longtemps, dans le mois de mars, à quelques encablures du lieu de ce drame, un autre véhicule, de même marque, s’est retrouvé sur la chaussée, avec à bord des passagers et marchandises, faisant également des victimes dont le propriétaire du véhicule. Vivement que cela s’arrête.

 

Dramane Sougué

L’Observateur Paalga du 15 mai 2008



15/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres