L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L’affreux Bob et Mister Brown

Sommet de Lisbonne

L’affreux Bob et Mister Brown

 

Robert Mugabe, l’affreux Bob pour ses nombreux détracteurs, participera bien au sommet de Lisbonne «si telle est la volonté de l’Afrique». C’est ce qu’a affirmé jeudi Luis Amado, chef de la diplomatie portugaise, mettant un terme au bras de fer qui opposait les tenants d’exclusion aux défenseurs du dictateur zimbabwéen.

Pour les uns, Gordon Brown en tête, il n’est pas question de s’asseoir à la même table qu’un despote de la trempe de Mugabe, par ailleurs persona non grata en Europe depuis 2002. Pour les autres, au contraire, ce sommet, le premier depuis 2000, doit être celui des égaux et ne tolérer aucune forme d'exclusion, quelle qu’en soit la raison. Après des semaines d’une polémique alimentée par les déclarations péremptoires du premier ministre britannique, menaçant de ne pas se rendre à Lisbonne si jamais l’affreux Bob y était convié, la raison des plus nombreux l’a emporté. Et n’en déplaise au tout nouveau locataire du 10 Downing Street, en décembre prochain, le forban d’Harare prendra place aux côtés de ses pairs africains, à la table des dirigeants de l’Union européenne. Une aubaine pour ce paria de la communauté internationale dont le régime dictatorial fait depuis 5 ans l’objet de sanctions sévères de la part des Occidentaux.

A quelques mois du grand raout de Lisbonne, Gordon Brown se retrouve dans une situation fort embarrassante, lui qui avait pesé de tout son poids pour qu’aucune invitation ne soit adressée à Harare. Il y a donc peu de chance que le premier ministre de sa Majesté se rende dans la capitale lusitanienne en décembre, à moins pour lui de se dédire et de faire, par la même occasion, un détour par Canossa (1).

Un point donc pour l’affreux Bob, qui, s’il répond à l’invitation des autorités portugaises pourrait faire un énième pied de nez à la Grande- Bretagne, son ennemi de toujours.

 

L’Observateur Paalga du 15 octobre 2007

 

 

Notes : (1) Canossa : village d’Italie. Le futur empereur germanique Henri IV y fit amende honorable devant le pape Grégoire VII en 1077 ; d’où l’expression «aller à Canossa» : s’humilier devant son adversaire.

 



15/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres