L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

"Le hadj et les affaires ne font pas bon ménage"

Ismaël Tiendrébeogo, Imam du CERFI et de l'AEEMB

"Le hadj et les affaires ne font pas bon ménage"

 

Le retard accusé par les Burkinabè pour se rendre aux lieux saints de l'islam n'enlève rien à la validité du pèlerinage, d'autant que cinq jours suffisent pour les rites fondamentaux, selon des responsables religieux que nous avons rencontrés.

N'empêche, il faut y être le plus tôt possible pour accomplir certains actes recommandés et qui sont sources de bénédictions. Malheureusement, l'organisation approximative n'a pas toujours permis cela, du fait des affairistes qui gravitent autour de "cette activité spirituelle qui doit être un acte d'adoration plutôt qu'un business".

 

Ismaël Tiendrébéogo, imam du CERFI et de l'AEEMB : "On ne peut pas parler d'un pèlerinage au rabais malgré le retard accusé. Il faut d'abord savoir de quel type de pèlerinage il s'agit. On peut formuler l'intention d'aller faire le grand pèlerinage. Si on arrive le jour d'Arafa et on parvient à faire les 6 piliers fondamentaux du hadj, à savoir l'entrée en état de consécration, la circumambulation autour de la Kaaba, la course professionnelle, la station à Arafa, le rasage des cheveux, le tout dans l'ordre, on a accompli son pèlerinage.

On peut jumeler le grand pèlerinage au petit. Mais à ce niveau, le pèlerin arrive avec l'intention de faire d'abord le petit pèlerinage. Après cela, il se désacralise (porter l'habit ordinaire) avant de reprendre la sacralisation pour le grand pèlerinage.

Donc, s'il arrive avec cette intention et n'a pas pu accomplir le petit pèlerinage, il formule l'intention de faire le grand pèlerinage parce que le temps lui est insuffisant.

Enfin, il y a l'intention de faire le petit et le grand pèlerinage sans marquer de pause, c'est-à-dire sans se désacraliser.

Tout dépend donc du moment de l'arrivée des pèlerins. Mais le clou du hadj, c'est Arafa.

Le retard n'invalide donc pas le pèlerinage, il peut seulement diminuer les récompenses, puisqu'il y a des actes recommandés tels que les 40 prières à la mosquée du Prophète, que le temps peut ne pas permettre d'accomplir.

Pour nous résumer, les conditions de validité du hadj sont au nombre de six. Excepté la station à Arafa, les autres éléments peuvent être rattrapés. Car, le Prophète a dit : "Le hadj, c'est Arafa".

Néanmoins, il faut que les organisateurs s'y prennent à temps pour que les pèlerins puissent accomplir tous les rites. Les difficultés sont liées à l'organisation. Je lance donc un cri du cœur pour que les gens se préoccupent de la souffrance de leurs frères musulmans. Quand on est membre du comité d'organisation, on doit tenir compte du fait qu'on travaille pour Dieu  et laisser tomber les orgueils et les intérêts personnels. L'organisation est un acte d'adoration et non un business".

 

Adama Sakandé, 1er vice-président de la Communauté musulmane du Burkina : "Je voudrais d'abord préciser que le hadj, en tant que 5e pilier de l'islam, est régi par un certain nombre de dispositions que la loi islamique a prévues. Il a lieu pendant 5 jours qui commencent à partir du 8e jour du mois lunaire. Il a des actes qu'on considère comme des piliers, d'autres comme étant des obligations et la dernière catégorie est surérogatoire. La valeur du hadj dépend surtout des actes prescrits par la religion et non de la durée. On a l'habitude de faire durer le séjour des pèlerins pendant tout un mois, mais cela n'est pas nécessaire. A côté des actes obligatoires qui ne durent que 5 jours, il y a d'autres actes recommandés, notamment la visite de Medine à laquelle la plupart des pèlerins accordent du prix, mais qui ne fait pas partie du pèlerinage. Parmi les actes obligatoires, on peut citer la station de Arafa, qui a lieu le 9e jour du mois. Celui qui rate cette étape doit attendre l'année prochaine d'autant plus que c'est après elle qu'on revient à Mina. Ensuite, ils vont lapider le Satan avant de repartir à la Mecque... Tout cela nécessite seulement 5 jours, comme je l'ai précisé tantôt. Le fait que nos pèlerins soient arrivés plus tard que prévu n'entame en rien la validité et la valeur de leur hadj."

 

A.O.D.

A.K.S.



11/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres