L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Le "ministre de la guerre" annonce sa démission du comité provincial UNSE Houet

COMITE PROVINCIAL UNSE HOUET

Le "ministre de la guerre" annonce sa démission

Nous avons reçu dans la matinée du 9 novembre dernier Issa Kogo, dit "ministre de la guerre", qui dit être venu pour nous annoncer sa démission du comité provincial de l’Union nationale des supporters des Etalons (UNSE). Nous lui avons alors posé quelques questions pour savoir ce qui motivait sa démission. Ami, comme il le reconnaît lui-même, de Saboteur, ex-entraîneur des Etalons, M. Kogo a indiqué que sa décision n’avait aucun rapport avec les récentes passes d’armes entre ce dernier et le ministre des Sports et des Loisirs, Jean-Pierre Palm, ou Lassina Traoré, 2e vice-président national de l’UNSE. Il a plutôt avancé des questions de malversations financières au sein du comité provincial de l’UNSE dont il était le secrétaire général.

"Le Pays" : Peut-on connaître les raisons de votre démission ?

Issaka Kogo : Je démissionne parce qu’ il y a des mésententes. Il y a des présidents qui parlent au hasard. Je ne tolère pas cela. C’est pour cela que je démissionne.

Votre démission a-t-elle un rapport avec ce qui s’est passé entre Saboteur et le vice-président de l’UNSE, Lassina Traoré ?

Je peux dire que ce qui s’est passé entre Saboteur et Lassina Traoré ne me concerne pas. C’est que M. Traoré a eu à m’attaquer personnellement ici à Bobo Dioulasso en m’accusant d ‘avoir pris de l’argent avec Nouffou Ouédraogo pour amener des supporters à Ouagadougou et que si Nouffou avait besoin de supporter, il devrait aller chez lui. Alors, je lui ai dit : "Quand on est supporter, on n’agit pas de la sorte. Nous sommes tous des frères d’un même pays. Pour supporter les Etalons on n’a pas besoin de tenir compte de la provenance de tout un chacun. Tous, sans distinction, nous devons être unis derrière l’équipe nationale." J’ai aussi demandé à M. Traoré s’il avait la preuve que Nouffou m’avait donné de l’argent. C’est là qu’il m’a présenté ses excuses. Je lui ai expliqué qu’il n’avait pas à me dire cela parce qu’il a touché à ma vie privée. Dans un pays démocratique comme le nôtre, je suis libre de faire ce que je veux.

Votre démission n’a donc rien à voir avec les récentes passes d’armes entre Saboteur et Traoré Lassina…

Ca n’a pas de rapport avec ça.

Mais vous êtes un ami de Saboteur….

C’est vrai que Saboteur, c’est un ami de longue date et nous avons toujours de bonnes relations. Quand il a été limogé en Afrique du Sud, j’étais là et nous sommes revenus dans le même avion. Maintenant, si quelqu’un agresse Saboteur et que celui-ci ne réagit pas, cela ne me regarde pas . Autrement dit, ce qui se passe entre Saboteur et Lassina Traoré, je vous l’ai dit tantôt et je le répète, n’est pas mon affaire.

Au-delà de la mésentente au sein du comité provincial, y a-t-il d’autres raisons à votre départ ?

Ce qui se passe, c’est que le ministre des Sports avait donné 500 000 F CFA au président du comité provincial pour qu’on puisse amener des supporters au Sénégal dans le cadre du match Etalons-Lions de la Teranga. Moi, en tant que secrétaire général à l’organisation, je n’ai pas été informé de la remise de cette somme. C’est le jour de leur départ à 17 h qu’on m’a appelé pour demander une banderole. La banderole n’était pas avec moi et je leur ai dit que je ne l’avais pas.

Quand vous dites ils, vous parlez de qui ?

De Adama Koné (NDLR , il est président du comité provincial de l’UNSE), Abi Traoré et Siméon Domboué. Ce sont les trois seuls qui sont partis au Sénégal.

Donc, c’est pour les 500 000 F que vous quittez le comité ?

Ce n’est pas pour ça, mais la manière de travailler, parce que le ministre a donné l’argent pour que les gens aillent supporter les Etalons. Je ne comprends pas pourquoi seulement trois personnes prendront cet argent pour se rendre à Dakar. En tant que responsable des animateurs, je devrais au moins être associé pour qu’on puisse envoyer le maximum de personnes supporter les Etalons ! Moi, je ne peux pas du tout travailler comme ça.

Avez-vous approché les intéressés ou les responsables régionaux pour poser le problème ?

Votre question est vraiment pertinente et je vous remercie de l’avoir posée. A leur retour du Sénégal, il y a eu une grande réunion au stade Wobi. Des journalistes qui ont pris part à cette réunion n’ont malheureusement pas dit ce qui s’était passé. Mais c’est l’occasion pour moi de le dire. Pendant la réunion, on a demandé au président pourquoi ils avaient pris 500 000 F pour aller à trois au Sénégal alors que des supporters étaient là qui n’attendaient qu’à partir. C’est là qu’il a répondu qu'ils avaient loué un car à 800 000 F CFA. Alors que selon mes enquêtes, la location du car ne leur a coûté que 600 000 F CFA, à raison de 100 000 F par jour. Ce qui revient normalement à 600 000 F CFA. Une commission comprenant Mamadou Poda, Lassina Traoré, Omar Diallo et Hubert Compaoré avait été mise en place pour se pencher sur le problème et proposer des sanctions à l’encontre du président du comité provincial. La commission avait proposé que M. Koné paie 200 000 F et qu’il soit suspendu. A l’issue de cela, on a convoqué une autre réunion au stade Wobi pour informer les gens des sanctions prises à l’encontre du président du comité provincial. Pendant la réunion, les membres sont sortis pour se concerter et quand ils sont revenus, l’on n’a plus rien dit des sanctions. Ils ont dit de laisser tomber car si l'on procédait à des sanctions, ceux de Ouagadougou se moqueraient de nous. Je trouve que cela n’est pas clair. C’est pour tout cela que je démissionne.

Propos recueillis par Grégoire B. BAZIE

Le Pays du 12 novembre 2007



12/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres