L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Le pont endommagé de Tilonti est désormais interdit à la circulation

Pont endommagé de Tilonti

Désormais interdit à la circulation

 

Le 8 août 2007, un camion-citerne et un camion de marchandises se sont heurtés sur le pont de Tilonti à une trentaine de kilomètres de Fada. L'incendie, qui s'en est suivi, a fortement endommagé l'ouvrage qui continue d'être l'occasion de bien d'accidents. Désormais, le passage sur ce pont est interdit, selon le directeur général des Routes, Idrissa Alfred Zampou, qui a  rencontré la presse mardi 13 novembre 2007 à ce sujet.

 

Depuis que le pont de Tilonti, à une trentaine de kilomètres de Fada, a été endommagé suite à un accident survenu le 8 août 2007, les accidents se sont multipliés sur l'ouvrage. Le dernier en date est celui du dimanche 11 novembre qui a coûté la vie à un chauffeur.

Selon le directeur général des Routes, Idrissa Alfred Zampou, des mesures ont pourtant été prises dès le premier accident pour en éviter d'autres. Ce sont le renforcement du pont avec de l'équipement métallique, l'érection de ralentisseurs ; une déviation, des panneaux de signalisation et des forces de sécurité pour guider les usagers. L'excès de vitesse et l'imprudence sont entre autres raisons de ces accidents à répétition. Pour arrêter l'hémorragie, la direction générale des Routes a décidé d'interdire le passage sur le pont aux usagers. Ceux-ci emprunteront désormais la déviation en attendant que l'ouvrage soit reconstruit dans un délai de 4 mois, à compter de la mi-décembre. Le pont de Cinkansé, qui s'est affaissé, connaîtra le même sort dans le même délai.

Pour le directeur général, il faut la procédure urgente pour les passations des marchés en vue de vite réaliser les ouvrages.

Chacun d'eux coûtera environ 800 millions de nos francs.

A en croire l'ingénieur chargé de remettre les ponts en l'état, Eustache Maurice Yaguibou, le début des travaux pourrait intervenir en mi-décembre pour finir en avril-mai.

En attendant, il faut la coopération des usagers pour éviter d'autres situations dramatiques qu'on a connues.

 

Abdou Karim Sawadogo

L’Observateur Paalga du 14 novembre 2007



14/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres