L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Législatives : Après les annulations, les sanctions maintenant !

Résultats des législatives

Après les annulations, les sanctions maintenant !


Le Burkina Faso vient de tourner la page des élections législatives 2007. A l'issue de la proclamation officielle, nous nous sommes entretenus avec deux leaders politiques à savoir Roch Marc Christian Kaboré du CDP et Sidiki Belem de l'ADF/RDA ainsi qu'avec l'un des membres du Conseil constitutionnel, le magistrat Abdouramane Boly.


Pour le président du parti majoritaire, Roch Marc Christian Kaboré qui conserve la majorité à l'hémicycle avec ses 73 députés , il faut féliciter tous les acteurs électoraux qui ont travaillé à rendre les résultats disponibles. Ainsi , la voie s'ouvre pour la mise en place de la 4e législature de la 4e république. Roch Marc Christian constate également que les nombreuses annulations n'ont pas influencé le score du CDP en termes de sièges. Le député Sidiki a lui aussi fait part de la satisfaction de l'ADF-RDA, qui dit-il , a progressé en termes de voix. Ainsi, le parti de l'éléphant avec ses 14 députés confirme sa place de 2e force politique du Burkina et avec le CDP peut se targuer d'avoir obtenu au moins 5% des suffrages. Cependant, l'ADF/RDA après les annulations de vote, se voit délester de 5 000 voix. Justement, "la plaie" de cette élection a été sans conteste ces irrégularités dénoncées par les partis politiques et le Conseil constitutionnel qui a déployé de nombreux délégués sur le terrain. Lors de la proclamation officielle des résultats, six motifs ont été évoqués pour justifier l'annulation du vote dans les bureaux concernés. Le plus grave, c'est certainement ces cas de fraudes qui ont été décelées. Selon le coordonnateur du recensement général des votes au Conseil constitutionnel, Abdouramane Boly, les enquêtes diligentées par la gendarmerie ont permis de mettre à jour les tricheries organisées dans l'arrondissement de Dafra, notamment la distribution de faux jugements supplétifs. Les preuves ainsi réunies ont permis d'annuler le vote dans tous les bureaux de Dafra. Le même procédé a été mis à nu dans un arrondissement de Ouagadougou avec comme maître d'oeuvre de la fabrication des fausses pièces, un député. Pour Abdouramane Boly, le Conseil constitutionnel a joué son rôle en annulant le vote dans les bureaux touchés par la fraude. Il revient maintenant à la justice de punir conformément à la loi, les auteurs de ces délits. A quand donc les sanctions qui doivent servir d'exemple ?

 

Par D. Parfait SILGA

Le Pays du 30 mai 2007

 



Encadré

Rappel des sièges obtenus par les différents partis politiques





CDP : 73 députés



ADF/RDA : 14 députés



UPR : 5 députés



UNIR/MS : 4 députés



CFD/B : 3 députés



RDB : 2 députés



UPS : 2 députés



PDP/PS : 2 députés



PDS : 2 députés



PAI : 1 député



PAREN : 1 député



UDPS : 1 député



RPC : 1 député


30/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres