L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Les épreuves de Français série D au Bac 2007

Série D



EPREUVE DE FRANÇAIS



N.B. : Le candidat est tenu de préciser sur sa copie le sujet choisi, sous peine de pénalité.



Un (1) sujet au choix parmi les trois (3) suivants:




1e sujet:

 

La chasse aux déchets

 

La collecte quotidienne des ordures ménagères existe depuis seulement un siècle dans les grandes villes. Mises en décharge ou brûlées sous haute surveillance, elles n'ont cessé d'augmenter depuis lors. Un vrai cauchemar pour les gestionnaires des cités. A Paris, leur quantité a décuplé. Mais les tenants du titre sont les New-Yorkais et les Californiens, qui produisent trois ou quatre kilos d'ordures par citoyen et par jour. A la campagne, bien des villages se contentent encore de balancer leurs déchets dans des décharges dites "sauvages", comprenez les bosquets ou les ravins.

Pour leur part, les déchets industriels n'ont une existence légale que depuis une quinzaine d'années. Précédemment, on les stockait sans trop savoir qu'en faire dans un coin oublié de l'usine. Plus souvent on les mettait a la décharge avec les ordures ménagères, quand on ne les écoulait discrètement dans la rivière la plus proche. En principe réutilisables ou non, les résidus appartiennent désormais, dans les pays industrialisés, a leurs producteurs. Mais ces lois, encore très récentes, n'entrent en application que lentement, au fil des accidents et des scandales. Quant aux déchets de l'industrie nucléaire, « ils sont tout bonnement entreposés sur les lieux de production, en "colis" béton ou en piscine pour les plus radioactifs» !

Pourtant, on connaît mieux qu'autrefois les produits dangereux. On les surveille, on les suit a la trace. L'air que nous respirons n'a plus cette épaisseur des débuts de l'ère industrielle. En revanche, le relais de la saleté, dans les pays riches, a été pris par l'agriculture, qui pollue autant que l'industrie a ses débuts. En règle générale, c'est l'accumulation qui représente le plus grand danger pour notre planète. Ainsi les CFC (Chloro-fluocarbones), ces fameux gaz pratiquement indestructibles qui servent a propulser certains produits cosmétiques tels que la laque capillaire ou les déodorants, ont été mis au banc des nations depuis le protocole de Montréal, en 1987. Certains scientifiques affirment, au grand dam des fabricants, qu'ils attaquent peu a peu la couche d'ozone qui dans la stratosphère nous protège contre les rayonnements ultra-violets du soleil.
Dans les pays du Tiers-Monde, le problème se pose différemment.
« Produisant peu, ils jettent moins encore. » Mais ce peu s'accumule aux abords des grandes villes, transformant les faubourgs en égouts et décharges à ciel ouvert. Et leurs usines polluent à qui mieux mieux, faute de moyens pour traiter leurs déchets dans des installations appropriées.

Ici, le plus grand risque est encore de voir s'accumuler les restes des riches.
Soit en important des produits neufs dont ils ne savent se défaire après usage, soit en recevant directement les déchets de ces pays en échange de royalties.
Si les pays les plus avancés comme la Suède, la Suisse, les Pays-Bas et le Japon maîtrisent actuellement leurs déchets, c'est au prix, pour certains, d'une expédition chez le voisin. « Plus un pays est riche, plus il est "propre". Ce qui ne veut pas dire forcément qu'il a réussi à éliminer tous ses déchets mais qu'il sait les écouler au-dehors».

 

Antoinette DELAFIN,

ln Jeune Afrique Economie N° 130 Avril 1990 pp. 24-25


Questions


1) Résumé (08 points)

Vous résumerez ce texte au quart de sa longueur. Une marge de tolérance de

10% en plus ou en moins sera admise. Vous mentionnerez à la fin de votre résumé le nombre exact de mots employés.

2) Vocabulaire (02 points)

Expliquez le sens, dans le texte, des expressions suivantes:

- Mis au banc des nations,

- Au grand dam des fabricants.

3) Discussion (10 points)

Selon l'auteur, « plus un pays est riche, plus il est "propre". Ce qui ne veut pas dire forcément qu'il a réussi à éliminer tous ses déchets mais qu'il sait les écouler au-dehors» . Expliquez et discutez.



2e Sujet: Commentaire composé

Une maladie pas comme les autres



Depuis quelques jours, des supputations singulières avaient cours. On épiloguait abondamment sur la nature de la maladie qui avait emporté la défunte, d'autant que son corps n'avait pas été ramené a la maison. De la morgue, on avait emmené Mariam au cimetière de Kanré [...].
Jamais maladie n'avait été autant réprouvée! Elle était foudroyante et ses dégâts toujours spectaculaires. Son signe était craint. Elle avait commencé par les pays côtiers ou elle avait laissé dans les consciences une empreinte indélébile. Elle se distinguait de toutes les autres pathologies qui avaient émaillé les grands cauchemars des sociétés humaines.
Cette maladie n'avait pas d'égale. Son évolution avait été amplifiée dans le Konkistenga par les migrants qui revenaient malades des contrées forestières et qui constituaient pour les paysans une charge énorme.
Ces enfants prodigues imposaient a leurs parents des efforts financiers, des efforts moraux. Le pays natal était devenu un dépotoir et ils revenaient chez eux, sans qu'aucun gendarme ne puisse les en empêcher. Il n'y aura pas de barbelés sur le chemin des pères. Aussi repartaient-ils, transportant un enfant terrible dans leur giron. Ils retournaient, comme des pachydermes, mourir au cimetière des éléphants.
Jacques Prosper Bazié, L'Epave d'Absouva éd. Kraal 1994 pp 31-32



Vous ferez de ce texte un commentaire composé. Vous pourriez par exemple montrer comment l'auteur décrit la fin de la vie de ces migrants et la perception qu'on a de cette maladie.



3e sujet: Essai littéraire

Dans "N'Krumah et le rêve de l'unité africaine", Lassiné KABA écrit: " Malgré les différences de langues, de religion et de coutumes, il y a des éléments culturels qui unissent les Africains."

Commentez ces propos.



04/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres