L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Les résultats définitifs du Conseil constitutionnel

Législatives 2007

Les résultats définitifs du Conseil constitutionnel

 

Le Conseil constitutionnel a proclamé ce lundi 28 mai à Ouagadougou les résultats officiels des élections législatives. Dans l'ensemble , il n'y a pas de changements pour les sièges obtenus par les différents partis politiques. Seulement , il y a des milliers de voix en moins avec l'annulation du vote dans quelque 400 bureaux e de nombreuses recommandations pour les scrutins plus transparents à l'avenir.


2 259 263 suffrages exprimés, 56,73% pour le taux de participation, plus de 170 000 bulletins nuls, voilà pour l'essentiel ce qu'on peut retenir des résultats des élections législatives à l'issue du sceau officiel que vient de leur donner le Conseil constitutionnel. Le CDP conserve toujours la majorité avec ses 73 députés et l'ADF-RDA sa 2e place avec 14 sièges. Cependant, le Conseil constitutionnel à l'issue du recensement général des votes et des recours formés par les partis politiques, a annulé les suffrages de plus de 420 bureaux dans tout le Burkina. Plusieurs motifs ont été évoqués notamment les enveloppes non parvenues, les procès-verbaux non reçus, les bulletins nuls non parvenus, l'utilisation de bulletins de vote d'une autre province, les procès-verbaux non signés et l'incohérence flagrante entre les chiffres. La haute juridiction a donc fait des recommandations pour qu'à l'avenir les élections soient plus transparentes et que des électeurs ne soient pas pénalisés à cause de l'annulation du vote dans leurs bureaux. Il s'agit entre autres de la publication et de l'affichage des listes électorales, de la relecture du Code électoral, de l'institution d'une carte d'électeur avec photo, etc. Le Conseil constitutionnel a aussi demandé à la CENI de ne pas créer des bureaux de vote avec peu d'inscrits, que le retrait des cartes soit personnel, que les membres des bureaux de vote soient indépendants, et que le caractère indélébile de l'encre soit garanti. Dans l'ensemble, le personnel électoral doit être mieux aguerri pour bien remplir son rôle et les électeurs mieux formés à la technique du vote. A ce niveau, la CENI et les partis politiques ont été interpellés pour une travail de sensibilisation plus important qui pourrait réduire considérablement dans le futur le nombre des bulletins nuls. La cérémonie de proclamation officielle des résultats définitifs a duré 1h45mn et connu la présence de nombreuses personnalités publiques dont le président de la CENI, Moussa Michel Tapsoba, l'ambassadeur des Etats-Unis au Burkina, Jeanine Jackson, les ministres de la Justice et des Finances, Boureima Badini et Jean-Baptiste Compaoré.


Encadré
A quand la modernité chez nous ?


Fastidieuse, c'est ainsi qu'on peut qualifier la proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives. Pendant 1h45mn, les différents membres du Conseil constitutionnel se sont relayés pour donner les suffrages obtenus par les différents partis politiques par région et par province. Cela avec tous les ratés possibles. C'était véritablement laborieux et fréquemment ils se trompaient sur les sièges à pourvoir, les noms de partis politiques, la fatigue aidant après plusieurs jours de labeur comme l'a lâché l'un des membres. A l'heure de l'informatique, il est temps de penser à une autre proclamation de résultats , plus moderne. Ce serait moins fatiguant pour tous.

Par D.Parfait SILGA

Le Pays du 29 mai 2007



29/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres