L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Lutte contre le Sida au sein des entreprises SDV/SNTB/SETO

Lutte contre le Sida au sein des entreprises

SDV/SNTB/SETO en ordre de bataille

 

Un Comité d'entreprise pour bouter le Sida et les IST (Infections sexuellement transmissibles) hors de la SDV / SNTB / SETO. C'est la nouvelle structure mise en place par ces trois sociétés du groupe Bolloré au Burkina pour mener un combat sans merci contre ces fléaux. Le lancement des activités de ce Comité a eu lieu le 29 mai 2008 à Ouagadougou.

 

Dans le monde du travail, le Sida frappe sans discrimination aucune. Cadre, chef de service, ouvrier, agent de bureau, personnel de soutien ou autre, tous sont égaux devant ce fléau. Les ravages et les préjudices qu'une entreprise peut subir lorsqu'une partie de son personnel est infectée par le VIH sont dramatiques. Et comme il est toujours mieux de prévenir que de guérir, la SDV, la SNTB et  SETO ont préféré s'inscrire dans un combat d'avant garde en donnant à l'ensemble du personnel toutes les clés pour se prémunir contre le Sida à travers des activités  d'information et de sensibilisation pour un changement de comportement.

Les ressources humaines sont un patrimoine social sans lequel aucun objectif ne peut être atteint au sein d'une entreprise. C'est la conviction de  Régis TISSIER, Directeur Général de SDV / SNTB / SETO qui a salué à sa juste valeur la mise sur pied d'un Comité d'entreprise de lutte contre le Sida et les IST (CELS SDV/SNTB/SETO). Il a noté qu'une telle structure est très utile car elle va permettre une sensibilisation à large échelle des travailleurs. Le CELS, a-t-il poursuivi, va contribuer à une prise de conscience de tous pour que chacun adopte un comportement responsable pour éviter d'être contaminé. Régis TISSIER a exhorté son personnel à faire le dépistage et à se faire prendre en charge par le Groupe en cas de besoin. «Je garanti l'anonymat des dépistages. Les recherches avancent, le Sida n'est pas une fatalité».

La présente cérémonie de lancement a connu la participation du Président de la Coalitation nationale du secteur privé et des Entreprises contre le Sida au Burkina, Mr Salif KABORE, Directeur Général de la SONABEL.

Dans son allocution, Jean Yves Danet, vice président de l'AECV a présenté sa structure. Il a déclaré qu'il fallait une mobilisation générale contre le Sida, ce fléau qui perturbe les familles et les entreprises en frappant durement les ressources humaines.

A sa suite, le Dr Alain Hien du Cabinet Médical Notre Dame de la Compassion a fait un exposé sur l'état des lieux du Sida au Burkina et dans le monde. Il en ressort que le Sida préfère les femmes et infecte beaucoup plus les personnes en âge de travailler avec des conséquences pouvant aller de la perte de l'emploi jusqu'à la mort.

Issa Sirima est le Président de l’Association Burkina de Solidarité basée à Bobo,  qui vit avec le VIH. Dans un témoignage poignant à visage découvert, il a raconté la misère qu'il a connue lorsqu'il a été mis au courant de son statut  sérologique et comment le Comité de lutte Contre le Sida de son service lui a permis d’émerger de nouveau. Sirima qui était dans la phase Sida a pu remonter la pente avec l'aide du comité qui prenait en charge les frais de ses ARV. Il a exhorté les responsables des sociétés à faire preuve d'indulgence envers les employés dépistés séropositifs.

A son tour, David Guiré, coordonnateur du projet BIT/Sida au Burkina a fait un exposé sur la politique d'entreprise contre le Sida. Cette politique est en fait un ensemble de règles qu'une entreprise définit pour lutter contre le VIH/Sida. Elle doit être le fruit d'une concertation entre la direction et les travailleurs et elle vise notamment : la protection des droits des travailleurs, la prise en charge des séropositifs, la prévention par l'information et la formation.

Une phase de débats a permis aux uns autres de poser leurs inquiétudes et d'y trouver les réponses appropriées. Les CELS de la BICIA, de SOFITEL OUAGA 2000 et de la SONABEL sont venus apporter leurs soutient aux sociétés du Groupe BOLLORE.

Le CELS SDV/SNTB/SETO est composé de 6 personnes et est coordonné par Thérèse Ouédraogo.

 

San Evariste Barro

L’Observateur Paalga du 4 juin 2008



04/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 998 autres membres