L'Heure du Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

L'Heure     du     Temps (Blog d'Information sur le Burkina Faso)

Manifestation de militaires : Nouveau rendez-vous le 12 novembre à 4 heures du matin

Manifestation de militaires  

 

Nouveau rendez-vous le 12  novembre à 4 heures du matin

 

Le groupe de militaires retraités et proches de la retraite  a décidé à nouveau de descendre dans les rues le lundi 12 novembre prochain si rien n’est fait pour satisfaire leurs revendications. Une décision prise au cours d’une assemblée générale tenue hier dimanche 28 novembre 2007 à la maison du Combattant.

 

Les manifestants militaires qui revendiquent de meilleures conditions d’admission à la retraite entendent riposter à nouveau sur la voie publique contre « le mépris de la hiérarchie à leur égard ». Réunis hier en assemblée générale dans l’enceinte de la maison du Combattant, les soldats frondeurs ont en effet décidé de se rassembler le lundi 12 novembre 2007 à 4 heures du matin à la place de la Nation pour  protester contre l’injustice dont ils sont  victimes. Une rencontre au cours de laquelle la détermination se lisait sur les visages autant que la colère se répandait à travers les propos. « Nos officiers ont abandonné les jeeps pour les Mercedes et les 4X4 dernier cri. Ils construisent des villas à Ouaga 2000. Comment voulez-vous qu’ils s’empêchent de détourner une part du budget alloué à l’armée ? », s’offusque un sans-grade à la retraite. Un autre monte sur la table. A peine a-t-il commencé à prêcher la modération et le dialogue qu’il est accueilli par un concert de désapprobations. Si l’unanimité s’est vite dégagée pour une manifestation bruyante, la rencontre achoppe par contre sur la date à retenir à cet effet. Les partisans de la réaction rapide piaffent d’impatience. Ils veulent protester dans la première semaine de novembre. Les modérés souhaitent, eux, donner un peu de temps au comité ad hoc. Sur trois propositions, la date du 8 novembre est d’abord retenue, pour finalement être rejetée au profit du 10 du même mois parce que celle-là coïncide avec le jour de la paie de la pension. Pour cette deuxième sortie, pas de demi-saison. Chacun est invité à porter cette fois-ci son uniforme, mais toujours sans le béret. Symbolisme particulier ? « La dernière fois, les gendarmes nous ont gazés au lacrymogène. Si cette fois-ci ça se répète, ce serait la totale », prévient un des responsables des revendicateurs, Clément Ouédraogo. Sur l’implication supposée ou réelle de François Compaoré, petit frère du chef de l’Etat, dans les négociations, le sergent à la retraite explique : « François Compaoré est passé par un intermédiaire pour nous contacter. Mais nous avons refusé pour éviter les confusions. Notre problème est avant tout une affaire de militaires». 

Les revendications portent notamment sur l’augmentation de 4 ans de l’âge du départ à la retraite, le paiement rétroactif  de l’indemnité dudit départ aux retraités de 2006 et les modalités de calcul de la pension.

 

Alain Saint Robespierre

L’Observateur Paalga du 29 octobre 2007



29/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1007 autres membres